Lendemains de fêtes

Répondre
bacchus
Membre
Membre
Messages : 2127
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Lendemains de fêtes

Message par bacchus » sam. 5 déc. 2015 19:14

J'essaye un truc nouveau au format plus adapté ici.

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2127
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Lendemains de fêtes

Message par bacchus » sam. 5 déc. 2015 19:18

1er janvier

Je me réveille tardivement. Claire est déjà levée. Sa place est vide et froide dans le lit. Le temps d’émerger de mes brumes, je sens la cage autour de mon sexe. Celui-ci vit une belle érection matinale matée entre les barreaux. Cela ne fait pas mal, mais ce n’est quand même pas le confort… J’aime me sentir maintenu. Cela me rend plus mâle en mettant l’accent sur ce qui en fait un de moi.

Les pensées reviennent doucement et un peu d’inquiétude avec. La soirée a été si agitée. C’est vrai que les bulles de champagne ont détendu les corps et les esprits, mais je n’aurais jamais cru à ce point…

Nos plus proches amis sont venus passer en famille la fin d’année chez nous. Nous habitions longtemps dans la même ville avant que nous déménagions pour suivre mon travail. Maintenant nous nous voyons 2 fois par an avec toujours le même plaisir. Les enfants se mélangent et adorent ces moments de quasi-cousinade. S’ils ne sont pas réellement cousins, c’est tout comme…

Hier nous avons réussi à les coucher à 11h, n’attendant pas minuit. C’est vrai qu’ils étaient déjà allés tard au lit la veille. Ils n’ont pas demandé leur reste et se sont endormis immédiatement, les uns sur leurs lits, les autres sur les matelas gonflables mis dans les chambres.

Evidemment une fois les chastes oreilles évacuées, nos discussions ont rapidement dérivé sur le sexe, comme toujours, surtout avec un peu d’alcool. Emilie et Claire ont toujours été amies. Elle a rencontré son Hervé très jeune. Nous nous sommes connus de notre côté plus tard, mais la somme de nos expériences passées, a fait que notre sexualité a été plus débridée dès le début. Nous en sommes aux jeux D/S conjugaux, avec enfermement du zizi en cage par Madame, quand ils n’ont sont qu’au test de leurs premières sodomies, après 12 ans de vie commune !

Cela faisait cependant des mois que nous n’avions pas joué aux jeux des parents pas sages avec Claire. Des fois j’ai envie, d’autres fois non. Mais hier Claire a fait très fort et m’a pris à froid, quand peu de temps avant minuit, elle m’a « ordonné » d’aller chercher ma « cage à zizi ». Elle l’a dit ouvertement un sourire aux lèvres. Mes yeux se sont levés de surprise !

- Ben oui, c’est l’heure des résolutions pour la nouvelle année. Et la mienne, c’est d’être une bonne Maîtresse pour mon petit mari. C’est qu’il le mérite tant ! Je l’aime mon bébé ! Alors ce soir tu seras enfermé avant minuit, mon chéri. J’aime bien le symbole que tu commences la nouvelle année enfermé dans ta petite cage…

Moi j’étais sur le cul surtout. Cela ne lui ressemble pas, d’affirmer haut et fort qu’elle me garde de temps en temps sous clé. Je crois que j’ai tiré un peu la gueule sur le moment, n’étant pas du tout dans l’ambiance d’avoir mes prochaines nuits hachées par la cage mise par ma Belle.

Mais j’ai pourtant « obéis » en allant chercher la cage dans le placard de notre chambre. Je n’étais pas au départ inquiet. Nos amis savent depuis 2 ans que notre sexualité implique le D/S et le fait que ma femme me garde frustré sous clé pour quelques semaines. Elle a essayé d’entraîner Emilie dans ce mode, mais pour l’instant c’est en vain. Je crois surtout que lui n’a pas du tout envie de se retrouver le zizi sous clé. Il est très intéressé quand je lui en parle à la cigarette, mais non il n’a pas envie d’essayer.

C’est quand je suis redescendu avec la cage que j’ai compris l’implicite : Claire avait l’intention de m’enfermer sous les yeux de nos amis. Une hallucinante première ! Elle n’a jamais fait cela, disant toujours qu’il fallait garder cela secret entre nous. C’est vrai qu’elle a eu une éducation très chrétienne où le sexe est tabou. Elle fait « certaines » choses avec plaisir à la maison, mais il ne faut pas surtout que cela se sache. Je lui ai un peur « forcé » la main pour que l’on puisse en parler à nos chers amis. Question d’honnêteté pour moi… Et pour eux quelques occasions de diversifier en tentant quelques unes de nos pratiques les plus soft comme le bondage.

Mais quand j’ai compris l’intention de ma femme, de m’exhiber pour m’enfermer sous les yeux de mes amis, j’avoue que j’ai balisé alors que je descendais l’escalier. Les grandes humiliations c’est comme marche comme cela. Quand on les sait en plus à l’avance, leur saveur en est encore plus douce/amère.
Ils étaient passés au salon. Claire en a rajouté pour son évident plaisir. Moi qui suis un mari attentionné et un père responsable, voilà que j’étais en « public » réprimandé comme un vilain garnement, qui se paluchait égoïstement derrière le dos de sa femme !

Mon visage devait tout rouge de honte quand j’ai reçu « l’ordre » de baisser slip et pantalon. L’humiliation totale, une de celles sur lesquelles on fantasme mais qu’un voudrait fuir quand elle s’approche. Impossible de fuir hier : j’étais devenu en quelques instants le clou de la soirée, Emilie à droite et Hervé à gauche très intéressé ! C’est vrai que l’on n’a pas souvent l’occasion de voir ce genre de spectacle en vrai…

Je me suis donc retrouvé le zizi exhibé et le pantalon aux chevilles, de mon propre fait. C’est comme cela que marche les humiliations sexuelles, je finis toujours pas en devenir quelque part complice. J’avais le sentiment aigu d’être la chose de ma femme que pas une seconde j’aurais imaginé de me soustraire à sa volonté du soir. Mon esprit chavirait avec ma liberté défaillante dans une sorte de limbe sans fin…

Je n’ai même pas été étonné que Claire qui a pourtant tant de mal habituellement à me fixer la cage, y arrive sans difficulté. Mes couilles ont été attrapées et piégées dans l’anneau de métal. La cage n’a eu aucun mal à être encastrée.

A la télévision qui avait été allumée, le présentateur et le public égrenaient le sempiternel compte à rebours de la nouvelle année.

10… 9… 8… 7…

Je n’ai pas survécu à la mort de l’année passée. A 3, Claire a fermé le cadenas…

- Je t’avais promis que tu serais encagé pour la nouvelle année…

J’avais surtout l’air à l’instant d’un petit garçon un peu penaud et embarrassé ! Mais cela ne devait pas suffire à Claire. Elle s’est accroupie pour m’enlever, chaussures, slip et pantalon, avant de me gratifier d’une tapette sur les fesses exposées.

- Allez hop, tu restes cul nu toute la soirée. Tu ne voudrais quand même te cacher à nos amis…

C’est sûr que pour rien cacher, cela ne cachait rien ! Les échanges de vœux auraient été comiques si je n’en avais pas été l’objet.

Je te souhaite pour la nouvelle année d’être un bon petit mari bien sage avec Claire.

Emilie

Allez courage l’ami dans ton épreuve, je suis de tout cœur avec toi.

Là c’était Hervé. Et enfin Claire ou plutôt Madame :

Bonne année mon amour ! Tu aimes que je pense à toi ? Et bien je vais penser à toi beaucoup tout le long de 2016.

Ce qui dans mon contexte de prisonnier n’est pas forcément une bonne perspective.

Mon reste de la soirée a été sur une autre planète. Partir sur la terrasse partager une cigarette avec Hervé dans cet appareil était une chose si étrange. Et si je le remercie de n’avoir rien dit qui puisse encore aggraver mon embarras, je voyais bien qu’il ne pouvait s’empêcher de me regarder dans l’entrejambe.

Emilie était un peu gaie donc débridée. Elle ne pouvait s’empêcher de me toucher les fesses ou le sexe alors que nous dansions. Car elle adore avec Claire danser jusqu’au bout de la nuit. Je suis en très mauvais danseur au grand déplaisir de ma femme mais là pour une fois j’ai su que je ne pouvais pas m’y refuser.

Je crois aussi que je me suis mis à boire plus de champagne que d’habitude, allant même en rechercher une nouvelle bouteille. Cela m’aidait sans doute à supporter mon embarras, mais cela a pesé à la longue sur ma vessie J’ai failli aller le faire dehors avant de me rappeler que ce n’était plus possible. Pas le choix que d’attendre devant les toilettes. Au bout de 2 minutes, Emilie a fini par en sortir…

- Y’a pas à dire : je trouve cela définitivement plus mignon quand c’est enfermé. Il faudrait peut-être que je persuade Hervé de s’y mettre lui aussi…. Claire a vraiment
beaucoup de chance de t’avoir...

C’est peut-être là que le champagne ne nous a pas aidés à avoir le discernement nécessaire, quand Emilie s’est accroupie en face de mon zizi encagé. Nous étions seuls. J’ai frémis quand elle a pris mes boules en main.

- ça Monsieur c’est des couilles de taureau ! Mais là c’est si rikiki. Je trouve cela émouvant… un vrai petit asticot en boîte…

Elle a osé – oui osé – à ma surprise totale glisser son petit doigt entre les barreaux pour me titiller le sexe. Je ne savais que dire, que répondre. Il y a des choses très embarrassantes, surtout quand la nature reprend ses droits et répond aux caresses. Je sais bien que c’est mécanique, mais là je bandais devant une autre que Claire. J’étais morfondu de cette réaction instinctive. En plus, si Emilie est sympa, cela n’a jamais été mon type de femme. Incompréhensible que je cherche à m’ériger et quelque part intolérable de réagir mécaniquement ainsi.

Cela a duré un bref moment avant que l’on nous appelle du salon, mais suffisant pour me marquer à vie. Je me suis senti si fragile. Je me reprochais presque de ne pas être resté fidèle à ma Claire… le paradoxe alors qu’elle venait de montrer aux yeux du monde sa propriété en me mettant sous cage !

Trop d’émotions à gérer. Je suis parti le premier me coucher et surtout retrouver la sécurité de ma chambre…

Voilà qu’elle a été ma soirée de fou. Je ne sais pas comment je vais avoir la force de traiter avec cela, au grand jour, alors que les inhibitions sont revenues. Mais moi je suis bel et bien encagé sur les ordres de Madame !

J’arrive dans la cuisine. Les femmes sont en pyjamas en train de finir de déjeuner. J’entends les enfants qui jouent à la console au loin. Claire a un immense sourire.

- Bien dormi ?

- Oui.

Un petit oui.

- Alors contrôle mon chéri.

Contrôle que je porte la cage comme elle a pris l’habitude de faire. C’est un moment de complicité habituellement mais aujourd’hui avec une Emilie intéressée, c’est un petit calvaire… Je baisse l’élastique de mon pantalon en même temps que ma tête de honte, et laisse voir…
Modifié en dernier par bacchus le dim. 6 déc. 2015 09:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: Lendemains de fêtes

Message par ptiscarabée » dim. 6 déc. 2015 06:42

woouaa bravo l'ami voila un recit qui tient la route et que j ose dire tous ici serions pret ou réverions de subir de la part de nos dames et comme dans tout tes recits le probable resentis de l encagé est tres juste , mais je te trouve tres osé a venir dire ici ce genre de chose oui ici car il y a quelques Maitresses qui pouraient bien s'inspirer de tes idées .... :D

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4556
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: Lendemains de fêtes

Message par Chaste59 » dim. 6 déc. 2015 21:33

Une bien jolie petite histoire.
Nil doute que beaucoup ici rêveraient de vivre un tel nouvel an.
Mais attention, 2016 sera bissextile et pourrait offrir une 366ème journée d'encagement pour les moins chanceux

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: Lendemains de fêtes

Message par ptiscarabée » lun. 7 déc. 2015 07:09

Chaste59 a écrit :Une bien jolie petite histoire.
Nil doute que beaucoup ici rêveraient de vivre un tel nouvel an.
Mais attention, 2016 sera bissextile et pourrait offrir une 366ème journée d'encagement pour les moins chanceux
ton post net pas juste cher chaste59
voila ..... ;)
Nil doute que beaucoup ici rêveraient de vivre un tel nouvel an.
Mais attention, 2016 sera bissextile et pourrait offrir une 366ème journée d'encagement pour les plus chanceux :lol: :lol:

Avatar du membre
complycite68
Membre
Membre
Messages : 4967
Enregistré le : mar. 27 août 2013 11:21
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Un KeyHolder
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : un kdo de mme
LOCALISATION : MULHOUSE

Re: Lendemains de fêtes

Message par complycite68 » lun. 7 déc. 2015 08:48

Chaste59 a écrit :Une bien jolie petite histoire.
Nil doute que beaucoup ici rêveraient de vivre un tel nouvel an.
Mais attention, 2016 sera bissextile et pourrait offrir une 366ème journée d'encagement pour les moins chanceux
Hummmmmm !!!!!
Bi ....sextile ;) ...nos dame vont en profiter ? :twisted: :twisted:

Avatar du membre
jeepy
Administrateur
Administrateur
Messages : 4482
Enregistré le : jeu. 3 mai 2012 23:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Tarentule RedChili
LOCALISATION : champagne

Re: Lendemains de fêtes

Message par jeepy » lun. 7 déc. 2015 17:15

Merci bacchus pour ce joli petit récit assez soft (pour le moment). C'est très bien écrit et agréable à lire. Nul doute qu'il va en faire fantasmer plus d'un !

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2127
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Lendemains de fêtes

Message par bacchus » lun. 7 déc. 2015 20:58

ptiscarabée a écrit :mais je te trouve tres osé a venir dire ici ce genre de chose oui ici car il y a quelques Maitresses qui pouraient bien s'inspirer de tes idées .... :D
Pas de risque pour moi, ma Dame ne vient jamais. :mrgreen: De toute façon, elle a déjà les mêmes à la maison... :bisous:
Chaste59 a écrit :Mais attention, 2016 sera bissextile et pourrait offrir une 366ème journée d'encagement pour les moins chanceux
Je suis d'accord avec le Scarabée. Dans bissextile, il y a sex et plutôt 2 fois qu'une. L'espoir fait mouiller du bout...
jeepy a écrit :Merci bacchus pour ce joli petit récit assez soft (pour le moment)
Mais non t'inquiètes pas je vais rester soft :fessee2:

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2127
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Lendemains de fêtes

Message par bacchus » lun. 7 déc. 2015 21:04

10 janvier

C’est le dimanche soir que Claire me laisse me laver en enlevant la cage. Pour ma part, je souhaiterais ne jamais en sortir. Je trouve cela plus symbolique vis-à-vis de l’appartenance d’y rester confié. Mais il y a quand même une réalité d’odeur qui fait qu’il faut en sortir de temps en temps. Pas que je n’arrive pas à me laver efficacement dedans. Mais c’est les pipis de la journée qui sèchent contre le métal et finissent par donner une mauvaise odeur. Donc décager est nécessaire au moins pour récurer de fond en comble « l’instrument ».

Le premier dimanche tombait le 3 janvier. Je ne me suis pas inquiété de ne pas avoir le droit de sortir. Après tout cela ne faisait que 3 jours de cage. Allez donc pour 10 jours sans nettoyage. C’est limite, mais cela me va.

Mais ce dimanche soir quand c’était l’heure du coucher, je n’étais pas sorti de ma cage. C’est bizarre car c’est Claire qui gère cette partie et là elle n’a rien fait. C’est notre rituel et notre complicité du dimanche soir, après que les enfants soient endormis, souvent même à la fin du film de TF1 ou France 2. Mais là rien, Claire a enchaîné sur les Experts et je tournais à la maison comme un ours en cage…

Alors quand elle m’a rejoint au lit, je lui ai rappelé.

- Oui effectivement, tu pues en cage. Cela serait bien de permettre de la laver. Mais là je ne peux pas…

- Comment cela tu ne peux pas ? Tu m’ouvres, tu surveilles s’il le faut et en 10 minutes c’est fini. Paf : retour chaste en cage le mari…

- Non, je ne peux vraiment pas…

- Attends, comment cela ? Tu as décidé que j’y resterais 24/24 en 2016. En fait moi cela me dérange pas, mais il ne faudra pas venir me dire que cela pue !

- Non, tu pues déjà au bout de 10 jours et ta cage aurait bien besoin d’un lavage…

- Alors pourquoi tu ne m’ouvres pas ?

- Parce-que je n’ai plus la clé !

Il y a des révélations dans la vie qui vous mette sur le cul…

- Comment… comment cela, tu n’as plus la clé ?

- Emilie l’a emporté avec elle en partant…

L’homme étant toujours naïf, je crois d’abord à un accident… bien que je ne comprenne pas comment la clé a pu se glisser par inadvertance dans leurs bagages.

- Ah c’est une méprise Tu lui as bien sûr demandé de nous la renvoyer ?

- Non

- Alors tu vas le lui demander ?

- Non, tu ne comprends pas. Emilie est partie avec la clé parce que je lui ai confiée…

Là je vois un peu rouge.

- Tu as fait quoi ?

- J’ai donné la clé de ta cage à Emilie…

- Mais, quand ? Pourquoi ?

Là je suis à terre…

- Bon je vais commencer par le quand : c’était le 2 janvier quand tu es allé au cinéma avec Hervé revoir l’épisode 7 de Star Wars…

- Et ?

- Nous avons couché les enfants et nous sommes restés avec une bouteille de Chardonnay…

- Tu lui as vraiment donné ma clé ?

- Oui, je l’ai fait. Elle est repartie le 3 avec…

- Pourquoi ?

- Disons que l’on a pas mal déliré ce soir là entre filles. Tu n’imagines même ce que l’on peut se raconter sur nos doudous adorés, derrière votre dos. Disons que l’on a trouvé l’idée très marrante qu’Emilie récupère ta clé pour un moment… J’avais hâte de voir ta tête quand tu le saurais.

Qu’est-ce qu’elle me fait là ? Je me mets en colère.

- Mais tu es folle ma pauvre fille, complètement à l’ouest ! Comment peux-tu être stupide à ce point ? Là cela ne m’amuse plus du tout !

Et de fureur je vais chercher le coffret à combinaison de la clé de secours que je lance sur le lit.

- Allez ouvre ! Immédiatement !

Elle me regarde avec un de ses sourires espiègles, qui m’on fait craquer la première fois.

- Bien essayé Pierre, mais cela ne marche pas. Je ne connais pas la nouvelle combinaison. Emilie l’a changé : c’était plus sûr, pour être sûres que l’on irait jusqu’au bout
de notre idée.

- Pour quoi ? Quelles foutues folles idées de filles, vous avez-pu avoir, pour lui donner la clé de la cage ?

- Tu as eu quoi comme idée quand tu as bandé devant elle ? Je lui ai demandé d’essayer juste avant curieux de ta réaction. Elle a dit top-là et elle la fait. C’est facile comme on peut être désinhibé avec un peu de champagne. Et bien, je n’ai pas été déçue du résultat !

Cela me coupe ma colère d’un coup, alors que je découvre que j’ai été piégé. C’est vrai aussi que je n’ai pas osé raconter ce qu’il s’est passé devant les toilettes… Je rougis d’une honte véritable et me sens piteux.

- Bon assez parlé, j’ai sommeil. Dodo maintenant. Il n’y a pas d’urgence après tout. Demain ton zizi sera toujours dans sa cage…

Claire se met sur la couverture et éteint la lumière de son côté. Sa façon à elle de mettre fin à la discussion. Elle me laisse seule face à mon désarroi et aux questions. J’hésite un moment à moment à lancer une dispute mémorable. Mais à quoi bon ? Cela me défoulera à chaud et je serais puni à froid par la bonne copine Emilie qui saura tout et ne me rendra pas plus la clé…

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: Lendemains de fêtes

Message par ptiscarabée » mar. 8 déc. 2015 07:32

voila une situation qui devient tres scabreuse .... non seulement le povre va rester en cage mais en plus la c est Claire que je vais plaindre puis que dorénavant c est sa bonne copine qui va gerer son droit a prendre de la bite :lol: quand l on dit aux jeunes que boire c est dangereux ......

Répondre