Son jouet

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: Son jouet

Message par ptiscarabée » lun. 4 mai 2015 18:09

Chaste59 a écrit :
ptiscarabée a écrit : comme cela il y aurait une base de réel dans tes récits.
Oui, je suis marié, j'ai 2 schtroumpfettes , j'ai une Yamaha Diversion... :lol: :lol: :lol:
belle bête la yam mais pas très pratique avec les schtroumpfettes a moins de les mettre dans des sacoches :mrgreen: :mrgreen: par contre pour une balade avec dame Lucretia dans une tenue adequate ..... :oops: :oops: :oops: pardon je m oublie :bisous: :bisous: :bisous: :bisous:

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2087
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Son jouet

Message par bacchus » lun. 4 mai 2015 20:04

Chaste59 a écrit :Oui, je suis marié, j'ai 2 schtroumpfettes
Si elles savaient combien leurs parents n'ont pas été sages ce week-end ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: (du moins j'imagine)

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4391
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: Son jouet

Message par Chaste59 » lun. 4 mai 2015 20:32

bacchus a écrit :(du moins j'imagine)
Tu vas continuer d'imaginer encore un peu, le temps que Dame Lucretia rédige Sa prose...
Et moi, je Lui donnerai un petit coup de main pour mettre en forme, illustrer...

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2087
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Son jouet

Message par bacchus » mar. 5 mai 2015 08:29

Mais non tu as médit sur ta Dame, cela mérite :domina: :fessee: :fouet2: :fessee2:

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4391
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: Son jouet

Message par Chaste59 » mar. 5 mai 2015 09:52

bacchus a écrit :Mais non tu as médit sur ta Dame
Je n'ai pas médit, j'ai juste exécuté Sa demande :bisous:

bacchus a écrit : cela mérite :domina: :fessee: :fouet2: :fessee2:
Ben non, on n'a rien acheté pour ça ;)

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2087
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Son jouet

Message par bacchus » mar. 5 mai 2015 19:49

Chaste59 a écrit :Ben non, on n'a rien acheté pour ça ;)
Cela m'étonne d'ailleurs que vous ne l'ayez pas fait...

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: Son jouet

Message par ptiscarabée » mer. 6 mai 2015 07:49

bacchus a écrit :
Chaste59 a écrit :Ben non, on n'a rien acheté pour ça ;)
Cela m'étonne d'ailleurs que vous ne l'ayez pas fait...
peut être que notre ami chaste59 a la peau trop délicate pour cela bien que pendant son week-end Parisien l'on y découvre une certaine lune marquée :lol:

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2087
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: Son jouet

Message par bacchus » mer. 6 mai 2015 09:30

Oui mais cela s'est arrêté vite : il faisait trop de bruit !

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4391
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: Son jouet

Message par Chaste59 » mer. 6 mai 2015 11:03

bacchus a écrit :
Chaste59 a écrit :Ben non, on n'a rien acheté pour ça ;)
Cela m'étonne d'ailleurs que vous ne l'ayez pas fait...
Rien d'étonnant à cela, Madame ne prend pas de plaisir dans cette pratique :domina:

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4391
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: Son jouet

Message par Chaste59 » lun. 11 mai 2015 22:19

4) Le bonheur, c'est simple comme un coup de fil

Je sors du bureau et me dirige vers un endroit plus tranquille pour consulter ma messagerie ( pour rappel, au chapitre 1 j'ai reçu un message, et vous n'en connaissez toujours pas le contenu :mrgreen: ). Il y a une petite salle d'archives au fond du couloir, où je peux m'y arrêter pour ouvrir mon téléphone.

Quand on y pense, c'est dingue comme un peu de nouvelle technologie peut révolutionner les vies.
Avoir un portable semble tellement anodin puisque désormais chacun a le sien. Et pourtant, ça n'est pas si innocent que ça pour tout le monde. Certains ne peuvent plus faire la coupure avec leur job, d'autres ne peuvent plus se passer des réseaux sociaux, et que dire de ceux qui l'utilisent pendant les courses pour demander "c'est quelle lessive que tu prends d'habitude ?", "les haricots, petite ou grande boite ?". Ah, saleté de portables :twisted:

Moi, c'est à la surveillance de Madame que je ne peux plus échapper. Je suis possédé par cet objet de malheur, cette si petite chose qui a offert à Madame tant de nouvelles possibilités pour me dominer. Il Lui arrive parfois de me « bipper », simplement pour que je L'appelle et La salue et dans ce cas, mieux vaut être isolé afin de Lui répondre correctement. Si Elle L'exige, je peux être contraint de faire une photo de ma culotte du jour :o Dans ce cas, direction les toilettes, endroit idéal pour procéder à l'opération. Les messages peuvent aussi m'indiquer une tâche ménagère que je devrais effectuer dès mon retour au domicile ou servir à contrôler mon obéissance. :bisous:

Un exemple ? Je suis en repos tandis qu'Elle travaille. Avant Elle m'envoyait un mail au matin, que je lisais quand j'en avais envie, m'ordonnant de faire telles et telles tâches, dans telle ou telle tenue. Etant de nature un peu flemmard, et parfois rebelle...
Image
...je trainais royalement avant d'exécuter les demandes, et pas forcément dans la tenue requise. Désormais, ce n'est plus possible. Un sms de Sa part et voilà qu'Elle m'oblige à faire un selfie ( pas évident avec ce téléphone « génération dinosaure » ) et à Lui envoyer immédiatement la photo sur son smartphone. J'ai 2 minutes maximum pour obéir, sous peine de punition :fessee2:


Un autre exemple ? Un jour Madame avait oublié Sa gamelle du midi dans le frigo. J'étais en RTT, je passais l'aspirateur, en tenue de soubrette, un plug bien mis et une couche en plus de ça, conformément aux instructions reçues :roll: . Elle m'a envoyé un texto vers 11h30 pour m'ordonner de Lui ramener Son repas. Et pas question qu'Elle mange plus tard que d'habitude, je n'avais que 20 minutes pour arriver devant Sa société. Avec le délai de route, je n'aurais pas eu le temps de me changer. Résultat, j'ai juste enfilé ma combinaison ( de pluie, pas de latex :mrgreen: ) par dessus ma robe et j'ai enfourché ma moto. Les bosses de la route m'ont permis d'apprécier mon plug à sa juste valeur :evil: :evil: :evil:
Arrivé à Son travail, un de Ses collègues qui fumait à l'entrée du bâtiment me demanda
t'avais peur qu'il y ait un orage malgré ce ciel bleu ?
Avant que je puisse dire quoique ce soit, Madame sortit et répondit
non, mais il n'aime pas être tout mouillé
Le collègue ne comprenait pas tandis que je restais muet, abasourdi par cette réplique assassine pour moi, bien que très anodine pour lui :evil:


Tranquillement à l'écart dans la petite pièce sombre, je regardais le message du jour, il était très bref :
 ce soir, rentre après moi !
Rien que ça, aucune explication, pas de demande de confirmation comme quoi j'avais bien reçu le message. Il est vrai que le règlement afférant au téléphone est suffisamment explicite pour que Maîtresse soit sûre que j'ai bien tous Ses messages. Mais parmi tous ces sms étranges, celui là détenait la palme. Sachant que je rentre généralement plus d'une heure avant tout le monde, il allait me falloir improviser. C'est dommage que c'était une période calme au bureau sinon, j'aurais demandé à mon responsable pour faire une heure supplémentaire, ça aurait été profitable. Mais là, hors de question. Où allais-je bien pouvoir aller traîner en attendant de rentrer ?
Et d'abord, quel intérêt de me donner un tel ordre ? Ma petite famille aurait-elle prévu une surprise pour moi ? Ce n'était pourtant ni mon anniversaire ni la fête des pères. :roll:

Ma journée de travail s'acheva, j'avais toujours en tête la consigne reçue et je réfléchissais encore à comment occuper cette heure à tuer. Puisqu'il faisait très beau aujourd'hui, je décidais d'aller balader près du lac. Je garais ma moto dans la partie réservée aux 2 roues, au bout d'un parking très bien rempli ; on aurait dit que toute la ville s'était donné rendez-vous ici. C'est vrai que nous sortions d'une période plutôt maussade alors dès qu'il fit meilleur, tout le monde voulait en profiter. Beaucoup de mères avec leurs enfants, ils se défoulaient et dormiraient peut-être mieux le soir ( ce qui n'est pas toujours le cas ). Des joggeurs, des cyclistes, des chiens qui promenaient leurs maîtres :D
Image

Le carrousel était rempli, et le marchand de gaufres avait une queue énorme...
...de clients qui attendaient pour être servis ( à quoi pensiez-vous, bande de cochons :mrgreen: ). Les pigeons se régalaient des miettes offertes par les plus petits, pas toujours de façon intentionnelle.

Je regardais l'heure et m'aperçus qu'il fallait déjà que j'y aille pour ne pas rentrer trop tard. Malgré une circulation dense, beaucoup plus que lorsque je rentre à l'heure habituelle, je ne mis pas trop de temps pour arriver chez moi : un des avantages du 2 roues. 8-)
La voiture de Madame était là lorsque j'arrivais à la maison, prouvant que j'avais suffisamment pris mon temps pour rentrer.

J'ouvrais le garage et rentrais la moto. Dans le vestibule, je retirais casque, bottes et blouson. Je fus surpris de n'entendre aucun bruit, même pas le son de la télé qui fonctionne généralement dès que les demoiselles sont rentrées. Peut-être étaient-elles parties jouer dans le jardin, profitant ainsi du beau temps. J'arrivais au salon, pas âme qui vive! J'allais voir au jardin, là non plus, personne : ni schtroumpfettes, ni Madame. Seraient-elles parties promener à pieds ? Peut-être... Mais alors, quel intérêt de me faire rentrer plus tard ? Je le saurais quand elles reviendraient.

En attendant leur retour, je décidais d'aller me rafraîchir dans la salle de bain. Avant même d'entrer dans la pièce, je sentis une odeur de vanille sur le palier. Quand j'ouvris la porte, je découvris Madame qui Se prélassait dans un bon bain moussant, d'où l'odeur qui embaumait l'étage.
Image
Je L'embrassais avant de Lui demander
Où sont les filles, sorties jouer avec leurs copains ?
Non, elles sont chez mes parents pour le week-end
"Ah bon ? Mais c'était pas prévu ? "
Non, ça c'est décidé aujourd'hui. Mon père a gagné des places pour un parc d'attraction. Il m'a appelé au bureau pour savoir si il pouvait y emmener les enfants. J'ai dis oui bien sûr.
"Ils y vont quand ?"
Demain, départ vers 6h30. Pour gagner du temps au matin, il est venu les chercher tout à l'heure. Quand je leurs ai appris la nouvelle en allant les récupérer à l'école, elles ont sauté de joie. Elles étaient hyper-excitées, ont préparé toutes leurs affaires sans que j'ai besoin de les aider, et sans traîner. Elles ont un peu râlé que tu ne sois pas rentré pour leurs dire au revoir mais j'ai promis que tu les appellerais ce soir.
"Mais si tu ne m'avais pas dit de..."
Tais-toi donc et écoute moi. On ira les rechercher après demain car elles risquent de renter tard le soir et surtout d'être épuisées. On est attendu en début d'après-midi, pour qu'elles puissent faire grasse-matinée, et nous aussi par la même occasion
"C'est bien, on va pouvoir profiter rien qu'à deux..."
Exact. Et j'ai déjà prévu le programme...
"Quoi donc ?"
C'est une surprise, tu verras plus tard. Pour le moment, nettoie-moi le dos, et en silence s'il te plait ? 

Evidemment, ces quelques paroles avait eu l'effet prévisible quand on me connait : je commençais déjà à fantasmer sur plein de choses, mon sexe se retrouvant vite à l'étroit dans ma cage. :cage:
J'avais une multitude de questions qui me traversaient l'esprit et j'aurais aimé avoir des réponses mais la requête de Madame ne laissait pas d'autre choix que le silence. Je saisissais donc la fleur de douche et la remplissais de mousse. Comme toujours, je savourais le plaisir de m'occuper de ma bien-aimée. Après avoir délicatement lavé Son dos de la base du cou jusqu'à la chute de reins, j'avais le droit m'occuper de Ses jambes puis de Ses pieds :bisous:

Madame ayant quitté la baignoire, je prenais une serviette pour La sécher avant de Lui brosser les cheveux.
Merci, ça ira comme ça. Tu peux profiter du bain, pendant ce temps moi j'ai des choses à préparer
"Je pensais prendre une douche pour te rejoindre plus vite"
AU BAIN ! répéta-t-Elle, plus sèchement

J'obéissais donc et me glissais dans ce bain moussant encore bien chaud. Le contact de l'eau sur mon sexe enfermé lui permit de retrouver une taille plus conforme à l'espace dont il disposait. Ma nouille flottait dans sa cage tandis que je profitais de cet instant de détente, reconnaissant finalement que c'était bien plus apaisant qu'une douche. Après m'être lavé, il n'aurait pas fallu que je reste trop longtemps à me détendre au risque de m'endormir 8-) 8-)
La voix de Madame me sortit de ma léthargie.

Sors du bain, je t'attends dans la chambre
"Oui ma chérie"
Je vidais le bain, rinçais abondamment la baignoire remplie de mousse et m'essuyais rapidement afin de ne pas faire attendre ma Reine.
Lorsque j'arrivais dans la chambre, vêtu d'un peignoir de bain en éponge, Madame finissait de S'habiller. J'eus le temps d'apercevoir Sa guêpière noire munie de jarretelles auxquelles Elle venait d'accrocher des bas de la même couleur avant de les recouvrir de Sa robe rouge, un peu moulante. Elle était coiffée d'un chignon banane qui laissait sa nuque découverte et lorsqu'Elle Se tourna vers moi, je vis qu'Elle S'était maquillée. Un fin trait d'eye-liner laissait ressortir le bleu de Ses sublimes yeux tandis qu'un gloss faisait briller Ses lèvres de mille feux. Un parfum Chanel avait remplacé l'odeur de vanille du bain moussant.
Je m'approchais d'Elle pour L'embrasser mais Elle m'arrêta net.
Désolée, on ne touche pas. Suis moi dans la chambre d'ami
J'étais surpris, et aussi déçu, de ne pouvoir L'étreindre mais comme toujours, je respectais Ses demandes. Je pensais que nous sortirions au restaurant mais en arrivant dans la chambre du fond, je constatais que d'autres activités étaient au menu : camisole et compagnie m'attendaient sur le lit recouvert d'une alèse.

Je t'ai dit que j'ai planifié le programme. Pour commencer, tu vas avoir le droit à une bonne séance de bondage pendant que je sortirais
"Mais je devais appeler les enfants..."
C'est prévu, ne t'inquiète pas. Comme à cette heure-ci elles doivent certainement faire leur toilette, on va t'installer tranquillement. Pour commencer, tu vas mettre ta couche et ta culotte par dessus
Le port de la couche me laissait supposer que la séance pourrait être longue et qu'il n'y aurait donc pas de sortie pour ce soir, du moins pas pour moi :cry:
Rapidement, je troquais mon peignoir contre une couche par dessus laquelle j'enfilais ma culotte en plastique rose, prévenant ainsi tout risque de fuite.
J'eus ensuite le droit, ou plutôt l'ordre, de mettre mon catsuit en spandex; je ne risquais pas d'avoir froid.
Viens que je t'aide
Zip, le catsuit fut prestement fermé.
La fermeture qui partait du nombril, passait dans l'entrejambe et remontait jusqu'à la base du cou. Je pouvais la mettre moi-même mais Madame aimait S'en occuper, souvent pour gagner du temps.
Maintenant, ta camisole
Je tendais les bras et Madame me glissait la veste de cuir aux longues manches. Elle passa dans mon dos et ferma les sangles une à une.
Bras dans le dos
Derniers instants de liberté : je croisais les bras, Madame S'en saisit et les attacha. J'étais prisonnier :o
Et je bandais comme un fou dans ma cage :cage:

Allonge toi sur le lit
Je commençais par m'asseoir sur le bord pour ne pas tomber puis je basculais en arrière avant de pivoter pour poser mes pieds sur le matelas. Madame m'aida à me positionner au milieu du lit en veillant à ce que la protection de plastique reste bien en place.
Je la regardais S'affairer sans dire un mot.
Qu'il était loin le temps où Elle était hésitante pour me ligoter. Certes, la camisole Lui facilite le travail mais Elle sait désormais compléter les contraintes de manières impeccable. Des menottes de cuir à mes chevilles, reliées aux bords du sommier par des cordes pour m'empêcher de plier les jambes, des sangles qui font le tour du lit au niveau de mes genoux, de mes cuisses, et de mes épaules pour m'empêcher de me redresser ou de me tourner sur le côté. J'étais immobilisé de façon plus que parfaite. Seule ma tête pouvait encore bouger, mais plus pour longtemps.
Avant de te mettre une cagoule, on va appeler les enfants. Tu veux que je tienne le téléphone ?
"Je crois que ce serait utile" répondis-je pour Lui faire plaisir, Sa blague ne me faisant pas rire. :|

Quelques minutes plus tard, et après de nombreux « gros bisous mes chéries » prononcés face au combiné tenu par ma Geôlière, retour à nos activités du soir. Madame finissais Son bondage.
Elle m'enfila ma cagoule en cuir, y plaça le bandeau pour me priver de la vue mais ne me bâillonna pas tout de suite. En revanche, Elle passa des cordes par les anneaux de la cagoule et les relia à la tête de lit. Je ne pouvais même plus remuer la tête
Pendant que tu resteras sagement ici, je vais aller au restaurant avec Jeff. Ensuite, il me ramènera et je le laisserais me prendre par derrière. Ça fait longtemps qu'il l'espère et j'en ai très envie. Et c'est pas ta petite nouille qui peut me satisfaire de ce côté. De l'autre non plus d'ailleurs...
Mais comme il n'arrivera pas avant une bonne demi-heure, j'ai le temps de m'amuser un peu avec toi

Je ne pouvais rien voir mais j'entendis Madame Se saisir d'un objet avant de monter sur le lit. Elle Se plaça au dessus de moi, un genou de chaque côté de ma tête. J'imaginais qu'Elle avait dû relever Sa robe si moulante lorsque j'entendis le ronronnement de son magic-wand. Les gémissements augmentèrent progressivement, au rythme des vibrations qui s'accéléraient. Elle atteignit l'orgasme avant même que le magic-wand ne soit au maximum et jouit dans un petit cri retenu 8-) 8-)
Mais ce n'était pas fini. Elle me fit lécher Ses doigts parfumés de Son nectar et me plaça Son jouet entre les jambes :o Malgré ma couche, je ressentais les vibrations et l'excitation déjà intense redoubla encore. Il n'aurait pas fallu que ça dure trop longtemps sinon j'allais jouir à mon tour. Madame l'avait bien compris.
Je vais arrêter avant que tu ne jouisses, ce n'est pas le jour pour toi me dit-Elle en arrêtant Son sextoy. En revanche, j'ai autre chose pour toi
Je n'eus pas longtemps à attendre pour connaître la suite de Son programme.
Un tube de plastique pénétra ma cavité buccale, rapidement suivi par un liquide chaud et acre  :o : Madame urinait dans ma bouche à l'aide d'un entonnoir.
Le flot était soutenu et j'avais du mal à tout avaler, une petite partie s'échappant sur les côtés :cry:
bois proprement me cria-t-Elle je n'ai pas envie de devoir me changer

J'aurais aimé répondre mais impossible de parler en buvant Son champagne. Ce n'était pas la première fois qu'Elle me l'offrait mais je n'y avais jamais eu droit juste après un orgasme. Le goût était différent, plus fort. :|
Tu vois, je pense à toi, je ne voulais pas que tu te déshydrates pendant mon absence
Image
Je remercie Dame Lucretia qui a accepté de me mettre dans cette position afin d'illustrer ce récit, sans en connaître la trame :fetich:
Elle en a profité pour me laisser ainsi pendant 1 heure, sans me demander mon avis :mrgreen:


Ding-dong

Ah, mon rendez-vous est arrivé, il faut que je te laisse. A tout à l'heure mon lapin
Avant que je ne puisse répondre, Madame me bâillonna, je n'eus même pas eu le droit de rincer ma bouche à l'eau claire. :cry:
Elle éteignit la lumière et quitta la pièce. La dernière lueur que je devinais au travers de mon bandeau disparut au moment même temps où mon épouse ferma la porte. Quelques bruits dans le couloir, des voix étouffées et un claquement de porte avant qu'un silence pesant ne s'installe autour de moi. J'étais prisonnier, le goût de Son nectar dans la bouche, et j'allais rester là pour je ne sais combien de temps. :roll:

Le temps passait et seuls quelques bruits de voitures dans la rue venaient troubler la quiétude de ce moment. Comme toujours lors de mes séances de bondage, j'étais très détendu et j'alternais les périodes d'éveil avec de légères siestes. Quand je dis détendu, c'est partiellement faux car chaque période de sommeil se terminais par une trique intense : l'érection matinale est valable à tout heure de la journée :mrgreen: . Ça tirait fort sur la cage, ça brûlait derrière les couilles :cage: :cage:
La chaleur engrangée, résultant de la combinaison couche/culotte plastique/combinaison/camisole, n'arrangeait rien. Je me lâchais à ce moment pour diminuer la pression et je sentis mon urine remplir ma couche. Le liquide, bien que chaud, fut rafraîchissant et apaisa la douleur, un petit moment du moins. Rapidement, la chaleur de l'ensemble redevint pénible. Nouvelle micro-sieste, nouveau bâton-pipi, nouvelle incontinence :oops:

Je ne sais pas combien de temps avait duré ce "petit manège" lorsque j'entendis de nouveau du bruit à la maison, la porte d'entrée venait de claquer; Madame était de retour. Les éclats de rire me montrèrent qu'Elle n'était pas seule, Jeff l'accompagnait :twisted:

Tandis qu'ils traversaient le couloir, je l'entendis demander pour venir m'observer mais Madame refusa, l'emmenant directement dans notre chambre. J'entendais tout ou presque ce qui se passait, devinant ma Reine qui Se faisait baiser par Son amant. Elle gémissait, Elle criait, Elle jouissait sous les assauts de Son Apollon. Je L'imaginais offrir Son fondement, qu'Elle m'avait toujours refusé, à cet homme. Pour une fois, j'étais presque attristé par la situation que je vivais mais dont j'étais suis le seul responsable. Après tout, qui a voulu être en cage ? Qui a voulu être soumis ? Qui a voulu que Madame pense à Son plaisir, rien qu'à Son plaisir ? Mais La savoir heureuse était la plus belle des récompenses que je pouvais obtenir :bisous: :bisous: :bisous:
Ça et tous les petits plaisirs qu'Elle m'offrait en retour... :fetich: :domina: :prison:

J'étais tellement perdu dans mes pensées, à me souvenir de nos premiers jeux SM, que je n'ai même pas entendu Madame entrer dans la pièce.

Dommage que tu n'aies pu assister, tu aurais apprécié. Je suis morte de fatigue et j'ai demandé à Jeff de partir. Il en voulait encore le gourmand mais pas moi, je n'en peux plus. Si j'avais accepté, il aurait même voulu te prendre ton petit cul mais j'ai refusé. Je suis certaine que ça t'aurais fait plaisir mais je n'avais pas envie de te libérer, pour devoir te rattacher après. En effet, tu vas passer la nuit ici. Comme je l'ai dit, je suis épuisée et j'ai envie de dormir rapidement, toi aussi je suppose. Il y a un programme chargé pour demain, mieux vaut être en forme et bien reposé.
Bonne nuit mon lapin


Madame n'ayant pas retiré mon bâillon, je ne pus Lui répondre. J'aurais voulu qu'Elle me libère, j'aurais aimé La serrer dans mes bras pour m'endormir mais ça ne se ferait pas. Je n'aurais même pas droit à un baiser. Et c'est les membres ankylosés et la tête pleine d'émotions contradictoires que je finissais par m'endormir à nouveau, au bout de ce qui me sembla être une éternité.
Et le rythme dodos-réveils-pipis reprit à nouveau :twisted:

Répondre