La branlée du siècle

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4535
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

La branlée du siècle

Message par Chaste59 » lun. 3 août 2015 23:41

Vous connaissez mes "petits bons pour" que Madame m'offre régulièrement ( Noël, fête des pères...)
J'en avais encore plusieurs que je n'avais toujours pas utilisé.

C'est pourquoi, il y a plusieurs semaines, j'ai imaginé un petit scénario, que j'ai enrichi au fil des journées qui s'écoulaient
Au final, ça deviendrait LA séance :fessee: , qui marquerait définitivement la domination de Madame :domina: , si Elle l'acceptait évidemment. :fetich:
Il restait à trouver la bonne date, le bon moment. Pas toujours facile à planifier :evil:
Etant en RTT ce lundi et Madame en télétravail, c'était une bonne occasion

Samedi soir, j'ai donc envoyé un MP à Dame Lucrétia pour Lui proposer, pour tâter le terrain, savoir si Elle serait partante ou non...
Chiche ou pas chiche :|

Chère Dame Lucrétia :fetich:

Parce que j'ai encore des "bons" à utiliser, une idée germe dans mon esprit depuis un bon moment.
Chaque fois que j'y songe, l'excitation est intense, le membre tendu au maximum :P

Pour commencer, Vous me faites une bonne petite turlutte 8-) utilisation d'un 1er bon
Ceci étant fait, on poursuit les hostilités

Je me déshabille complètement et je mets le corset que Vous serrez au maximum.
Ensuite, je porte les 2 balls-stretcher afin d'étirer mes couilles mais surtout de les laisser visibles pour la suite...
( le humbler pourrait avoir la même fonction ;) )
Direction le garage duquel j'aurais au préalable sorti la moto. ;)

Menottes en cuir aux chevilles et barres d'écartement. Pourquoi pas le port des talons hauts en plus de cela ?
Menottes en cuir aux poignets et cordes ou chaines pour fixer aux crochets du garage.
Vous me mettez les pinces à seins reliées par la chaine alourdie afin que cela tire encore plus :twisted: .
Je peux tout préparer à l'avance si cela peut Vous rendre service :mrgreen:

D'écrire cela m'excite d'avantage, je fais des pauses pour jouer avec mon sexe
mais comme je n'ai pas de "bon valable pour une masturbation" :( , je m'arrête avant qu'il ne soit trop tard :roll:

Tandis que je suis immobilisé et dans l'incapacité de m'échapper ou de renoncer même si je le voulais, Vous quittez le garage, me laissant seul avec mes craintes. Vous revenez peu après, la culotte rouge en satin à la main.
Vous me masturbez, utilisation du 2eme bon, et dès que je coule ( ce qui pourrait être assez rapide :oops: ), Vous récupérez le liquide blanchâtre dans la culotte que Vous m''enfoncez dans la bouche afin de me bâillonner. De quelques tours de scotche, Vous Vous assurez que je ne la recracherais pas, malgré le goût du sperme que je déteste :twisted:

Je pense que pendant la partie qui va suivre, Vous pourriez porter Vos boules de geisha afin de jouir de la situation :bisous:

Et voici l'utilisation du 3eme bon : 50 coups de martinet
Vous choisissez celui que Vous préférez, l'ancien ou le nouveau, c'est Vous qui êtes à la manoeuvre :fetich:
Sur les cuisses, les fesses, parfois sur les testicules qui pendouillent entre mes jambes écartées.

Utilisation du 4eme bon : 50 coups de cravache
Certains coups étant très forts, c'est avec soulagement que j'utilise le 4eme bon : 5 coups de cravache en moins

Petit moment de répit, j'ai besoin de souffler, Vous avez besoin de reposer Votre bras :mrgreen:

Tout en écrivant ce message, j'ai toujours la main qui glisse entre mes jambes alors que j'imagine à quel point je souffrirais si Vous accomplissez ce programme. Néanmoins, si j'osais, je me masturberais devant la caméra afin que la vision du film Vous motive pour me punir sévèrement :?

Vous me retirez le corset et remettez les pinces à seins qui seront certainement tombées depuis bien longtemps
Voici l'utilisation du 5eme bon : 50 coups de martinet
Pour cette fois, je pense que le martinet 30 lanières conviendrait mieux. Avec celui ci, Vous me flagellez des épaules aux mollets, en passant par mes fesses pourtant déjà si meurtries. C'est vraiment une séance intense.
C'est pour cela que j'utiliserais avec plaisir mon 6eme et dernier bon du jour : 5 coups de martinet en moins.

Je suis certainement en larme depuis longtemps, peut-être Vous aussi.
A moins que les boules aient eu l'effet escomptés et Vous aient procuré du plaisir.
Rien ne Vous empêche, si tel est Votre désir ( je n'ai pas de bons pour cela ), de Vous faire jouir avec le vibro et de me faire sucer les jouets parfumés de Votre nectar.

Bien que Vous soyez à la maison pour le travail, pas pour la bagatelle, cela pourrait se faire ce lundi.
Je ne sais comment Vous réagirez à la lecture de ce message, je doute de Votre envie de me suivre dans ce délire.
Néanmoins, sachez que les bons sont à Votre disposition dans le 2eme tiroir du bureau, accrochés sous la boite de mon portable.

Bien à Vous ma Maîtresse adorée :bisous: :fetich:

Votre petit lapin
Je ne savais pas comment Elle réagirait à la lecture de ce message mais une fois envoyé, plus question de faire marche arrière.
Le dimanche matin, pas un mot sur le sujet. Les filles étant présentes, c'est assez normal.
Tandis que je remontais dans notre chambre, Madame me suit et me demande si j'ai lu mes messages. Ce n'était pas encore le cas.
Très franchement, à ce moment là, je m'attendais à un refus catégorique :(
Et à une remise en cage immédiate puisque j'avouais me caresser la nouille. :oops:

Un peu plus tard dans la journée, j'allais donc lire mon courrier et découvrais la réponse de Madame
Chiche mais pas de boules de geisha pour moi. Et comme tu le dis je bosse donc je finirai plus tard sans que tu râles
Ce fut une grande, et bonne surprise.
Quoique bonne, peut-être pas tant que ça :cry: . Car ce scénario veut dire punition dure, très dure :? :? :?
Le dimanche fut une journée famille ( ciné, resto, ballade au lac, glace...) durant laquelle je ne pensais plus trop à ce qui m'attendait.

Le soir, avant d'aller me coucher, j'avais envie d'écrire un petit mot à Madame. Mais je ne le fis pas.
Néanmoins, au coeur de la nuit, réveillé par l'excitation et une érection monstrueuse, je décidais de le faire
Ne voulant pas rallumer l'ordinateur à cette heure tardive ( 1h00 du mat environ ), j'envoyais un mail à Dame Lucretia par l'intermédiaire de mon smartphone

Objet : Pensées dans la nuit

1) Vous pouvez garder le fruit de la turlutte pour une utilisation ultérieure ( café chantilly )

2) N'ayez pas peur, j'ai peur pour nous deux

3) Vous pouvez me couvrir le visage si cela peut Vous aider ( un sac de casque par exemple )

4) Vous pouvez penser à toutes mes moqueries, mes actes égoïstes, mes manques de gentillesse ou d'Amour si cela peut Vous motiver

5) C'est peut-être maintenant que Vous devriez boire une crème de cassis pour trouver la force

6) Bon courage, moi je n'en aurais pas besoin puisque je ne pourrais que subir :|

7) Si Vous désirez Vous venger de quoique ce soit, n'hésitez pas, c'est le moment

8) Je Vous remercie d'avance

9) ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤



P.S. :je serai certainement moins "fier" dans le garage que sur la photo
J'y ai joint une photo montrant mon sexe dans une forme éblouissante mais je vous en ferez grâce par respect à mes collègues encagés :mrgreen:


Jour J
La nuit fut courte, et très agitée. Je me demande bien pourquoi :mrgreen:
Je me lève un peu avant que la petite famille ne quitte le domicile pour le centre aéré.
Petit déjeuner rapide et je monte enfiler short et tee-shirt pour pouvoir sortir la moto.
En même temps, je prépare la tenue de soubrette que j'accroche dans le salon
Je prépare la table à repasser pour plus tard.

Sur le tableau noir, j'ai écris :
programme pour bobonne
- souffrir pour le plaisir de Madame
- faire la vaisselle
- faire le repassage
- choyer sa Maîtresse
Si Elle le veut, Madame complètera la liste

Elle rentre alors que je viens de sortir la moto et que j'allais refermer le garage.

C'est qui bobonne ? dit-Elle en découvrant le tableau
"C'est moi bien sûr !"
On est bien d'accord que je bosse aujourd'hui et que si je finis plus tard, tu ne râleras pas
"Oui d'accord, et j'irais chercher les filles"
Mais tu ne râleras pas, tu viendras pas me reprocher par la suite que je termine plus tard
"Non, c'est bien d'accord"

Elle S'installe à Son poste de travail tandis que je continue les préparatifs.
Je monte chercher mon second ball-stretcher ( j'en porte déjà un régulièrement pendant ma période sans cage )
Je monte chercher ma boite à jouets, ma barre d'écartement et la cravache :cry:

Dans le garage, je m'active
Je pose un vieux drap sur le sol
J'accroche une chaine entre les crochets fixés dans la poutre
J'accroche les mousquetons , les déplaçant plusieurs fois pour trouver la meilleure position possible : impossible de s'évader mais supportable ;)
J'enfile mes menottes aux poignets et verrouille avec les cadenas.
J'enfile les menottes aux chevilles mais ne les verrouille pas.
Je sors les pinces à seins et pose la barre d'écartement où elle se trouvera ultérieurement
Je sors le rouleau de gros scotche et le déroule légèrement pour faciliter le travail de Madama
Je profite de quelques vis dans les murs pour accrocher les objets de la punition : martinets, cravache, paddle.
On dirait un présentoir dans un donjon, avec beaucoup moins d'objet, évidemment :mrgreen:
Tout est prêt, je rejoins Madame

Le jeu va pouvoir commencer :?


A suivre...
Modifié en dernier par Chaste59 le mer. 5 août 2015 07:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ptiscarabée
Membre
Membre
Messages : 944
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 07:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : prison de morgane
LOCALISATION : pays du champagne
Contact :

Re: La branlée du siècle

Message par ptiscarabée » mar. 4 août 2015 08:48

oh voila qui promet un de ses lundi .... mais mais vivement la suite car la je me demande dans quel etat tu vas bien finir ..et surtotu si dame Lucrétia ne va pas avoir mal au bras plus que toi aux fesses ..

mais franchement juste entre toi et moi chaque fois que j ai imaginé un tel senario cela a toujour fini dessevant car trop fantasmé j espere que pour toi ce ne serra pas le cas ;)

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2126
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: La branlée du siècle

Message par bacchus » mar. 4 août 2015 09:35

Si je ne me suis pas trompé, cela fait 140 coups. Cela va être intéressant...
Vite la suite.

Avatar du membre
complycite68
Membre
Membre
Messages : 4910
Enregistré le : mar. 27 août 2013 11:21
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Un KeyHolder
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : un kdo de mme
LOCALISATION : MULHOUSE

Re: La branlée du siècle

Message par complycite68 » mar. 4 août 2015 09:51

Quelle programme !!!! .... tu va être aux anges comme toujours...

maittoy
Membre
Membre
Messages : 343
Enregistré le : lun. 24 févr. 2014 13:06
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Aken-ZZ
LOCALISATION : Allemagne

Re: La branlée du siècle

Message par maittoy » mar. 4 août 2015 10:20

je suis moi aussi impatient de lire la suite, dés que tu seras à nouveau en état de t´asseoir devant ton clavier.
Bien que.... tu peux aussi écrire debout :twisted:

Avatar du membre
jeepy
Administrateur
Administrateur
Messages : 4450
Enregistré le : jeu. 3 mai 2012 23:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Tarentule RedChili
LOCALISATION : champagne

Re: La branlée du siècle

Message par jeepy » mar. 4 août 2015 19:51

J'attends le compte-rendu de la séance impatiemment, comme nous tous ...
Mais je rejoins ptitscarabée dans son commentaire : dommage que tu aies écrit un scénario aussi précis. Tu seras forcément déçu car Madame n'aura pas tout fait comme tu le prévoyais et tu n'auras aucun effet de surprise. De plus, Dame Lucretia risque de se sentir manipulée, dirigée, "souminée", alors qu'elle n'en a pas forcément envie ce jour là ... J'espère qu'elle t'aura mijoté un programme très différent ! :twisted:

Avatar du membre
Dame Lucretia
Membre
Membre
Messages : 81
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 21:45
Je suis : une Femme
Je suis : Une KeyHolder
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Mon Mari
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: La branlée du siècle

Message par Dame Lucretia » mar. 4 août 2015 20:24

Pour vous répondre Jeepy je ne me sens pas souminée.
Les bons que je lui offert servent à ça.
L'idée de ces bons est de lui faire plaisir.
De plus j'ai été claire avec lui se sera priorité au travail et il ne devait pas râler si je continuais aprés l'heure normale.
Je laisse Chaste raconter la suite..........

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2126
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: La branlée du siècle

Message par bacchus » mar. 4 août 2015 20:40

Dame Lucretia a écrit :De plus j'ai été claire avec lui se sera priorité au travail et il ne devait pas râler si je continuais aprés l'heure normale.
Oh même pas une petite pause thé et cravache ?
Vous êtes trop dure avec vous même...

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4535
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: La branlée du siècle

Message par Chaste59 » mer. 5 août 2015 00:40

Je vois qu'il y a beaucoup d'amateur pour la suite de ce récit, comme c'est bizarre :mrgreen:
( plus de commentaire que pour la fin du récit "Le jouet" ;) )
Néanmoins, j'ai peur qu'au final vous soyez un peu déçu...
Chaste59 a écrit :Tout est prêt, je rejoins Madame
Le jeu va pouvoir commencer...
Donc voilà, je retourne dans la pièce principale rejoindre Madame qui est au clavier ( de Son ordinateur pour le télétravail )
Tout en continuant de pianoter, Elle me demande si j'ai un préservatif et me parle du fait qu'il ne doit pas être percé ( Elle a toujours cette petite crainte que je Lui fasse une mauvaise blague ;) , sachant qu'Elle n'apprécierait pas , mais alors pas du tout :twisted: ), et me fait remarquer que je tourne comme un lion en cage. Ce n'est pas de l'impatience mais c'est vrai que je ne sais pas quoi faire en attendant.

Quelques minutes après, Madame se lève et me rejoint du côté salon de la pièce. Après que j'ai baissé mon short, Elle met le préservatif sur mon membre déjà bien dur et commence Sa fellation. Je savoure ce divin moment qui m'amène à l'orgasme 8-) 8-) 8-)
Je récupère le préservatif rempli et je vais le jeter à la poubelle. Je l'aurais bien conservé pour Lui faire un café chantilly, mais Madame a déjà bu Son café tout à l'heure :mrgreen: , servi par bobonne :bisous: . Elle retourne à Son travail.
Je m'équipe de mon second ball-stretcher, ça me fait envrion 500 grammes qui tirent mes testicules vers le bas.
Je mets le corset que je serre au maximum.

Je ne sais plus à quel moment, ni dans quels termes exactement, Madame m'a fait une réflexion sur le fait que je n'aimais pas avoir mal après m'être vidé.
Effectivement, avant c'est plutôt excitant, limite jouissif, après la vidange, il ne reste que la douleur, beurk :twisted: .
A-t-Elle seulement remarqué que le scénario proposé, et qu'Elle semble avoir totalement accepté, est basé sur ce principe.
Une punition qui n'a rien d'une partie de plaisir :o et qui L'amènera à me faire mal, très mal :(

Après un petit détour par la cuisine, je retourne au garage vérifier si il y a encore des choses à préparer.
Je prépare un sac de toile au cas où Madame voudrait masquer mon visage
Je règle à nouveau la hauteur des mousquetons pour accrocher les menottes
Je prépare les pinces à seins.

J'accroche la barre d'écartement à mes menottes de cheville
Je commence à mettre mes pinces à seins. Foutus tétons trop petits, j'ai du mal à bien fixer les pinces qui ne pensent qu'à se sauver :evil:
Après 2 minutes de batailles, elles tiennent enfin. Par pour longtemps :twisted: Nouvelle lutte acharnée, cette fois ça tient, et ça pince :twisted:

Tu m'appelles quand tu es prêt me crie Madame
Elle semble presque plus pressée que moi :o
"Tu peux venir" Lui- réponds-je après avoir relié mon bras droit à la chaine.
Lorsqu'Elle arrive, la culotte en satin dans une main, Madame n'a plu qu'à accrocher mon bras gauche et je suis à Sa merci.
Plus possible pour moi de faire marche arrière, je suis pris à mon propre piège :?
Malgré l'excitation, j'ai quand même peur d'en baver...

Madame commence à me branler,tenant prête la culotte pour récupérer les quelques gouttes qui sortiront.
Plus ou moins vite, plus ou moins fort, alternant les cadences.
Rapidement, les pinces à seins tombent à nouveau. Madame les remet et comme je Lui fait remarquer qu'elles retomberont dans quelques instants,
Elle va chercher des pinces à linge. Celles là resteront bien en place :evil:

Les balls-stretcher, l'érection totale font que je suis décalotté et ça tire un max. J'ai le bout rouge et sensible. Ouille ouille
Je pense que je vais couler, mais non, ça redescend pour le moment.
Madame ne relâche pas Son effort. Ralentissement puis nouvelle cadence intense.
Je raidis mes jambes, le jus monte et cette fois ça part.
Pas une petite coulée comme je l'envisageais mais une grosse giclée, en plusieurs jets. Une vraie jouissance 8-) 8-) 8-)
Ayant été vidé quelques temps avant par la turlutte, je m'attendais à quelques gouttes, mais là, c'est un flot, un raz-de-marée ( ok, j'exagère un peu :mrgreen: ).

Madame a tout récupéré, ou presque, dans la culotte. C'est gluant dans Sa main et Elle a des hauts-le-coeur qu'Elle parvient difficilement à contrôler.
Tu vois, quand je dis que je ne pourrais vraiment pas avaler...
Tu es sûr que tu veux vraiment que je te bâillonne avec ?
Devant Son dégoût et la quantité plus important qu'attendue, je me dégonfle un peu ( beaucoup même :oops: )
"Euh, ben"
Tu n'es pas obligé, je ne te forcerais pas à faire quelque chose que je ne ferai pas moi-même
NDLR : C'est pas tout à fait vrai car Elle me cravache mais refuse de L'être
"Ben, tout bien réfléchi, j'ai pas trop envie..." dis-je tout penaud
Tu es sûr ? C'est dans ton scénario, c'est ton dernier mot ?
Une dernière hésitation et je Lui confirme qu'on peut zapper cette étape. Si Elle m'avait obligé, j'aurais été contraint de subir, mais je ne Lui en veut absolument pas de ne pas m'avoir forcé :mrgreen:
Comme tu veux mon chéri. Je vais mettre la culotte au linge sale.
"Mets la de côté, je la rincerais avant de la laver"
Madame alla mettre la culotte souillée dans le bac à laver du cellier et en profita pour Se rincer les mains.
A Son retour, Elle me fit lécher Ses doigts sur lesquels l'odeur de sperme n'avait pas totalement disparue.

Madame passa derrière moi et fouilla dans la boîte à jouets.
Elle y pris le bâillon boule qu'Elle me mit dans la bouche pour me contraindre au silence :shock:
Elle serra au maximum les sangles.
Elle quitta le garage pour retourner consulter le programme à l'ordinateur

Elle revint et décrocha un martinet du mur où étaient accrochés les objets de punitions.
Au 1er coup je reconnaissais lequel Elle avait choisi :twisted: :twisted: :twisted:
Manche en bois, 8 lanières ( en daim je crois ), peu bruyant mais très efficace.
Les coups s'enchainèrent avec force et rapidité. J'avais du mal à les compter dans ma tête. Une cadence infernale.
Je subissais sur les fesses, les cuisses et parfois entre les jambes, sur mes boules sans défense. Pas trop fort à cet endroit, heureusement pour moi.
La 1ere dizaine, pas de soucis 8-)
Vers la vingtaine, ça chauffait déjà bien :roll:
Arrivé à la trentaine, je redoutais déjà les 20 restant... :?
40 puis 50 ( 51 d'après mes comptes )
ça fait le compte ou il en manque ?
Malgré le bâillon, j'arrivais à répondre "ça fait 51 je crois"
Mais non, ça fait 50 mais en voici un gratuit pour te faire plaisir.
Et je reçu le 51eme, bien appuyé ou peut-être un petit sur la verge, je ne sais plus.

Comme j'ai été très vite, je vais te laisser récupérer un peu et retourner à mon travail, tu veux bien ?
C'était une question rhétorique qui n'attendait aucune réponse de ma part.
Madame sortit du garage, ferma la porte et éteignit la lumière.
Effectivement, les 50 coups ( ou 51 ou 52 ) étaient tombés très vite, et très fort, et un peu de répit pourrait me faire du bien.
J'avais les fesses plutôt chaudes :cry:

Et c'est là que les choses ont mal tournées
Est-ce l'intensité de la fouettée ?
Est-ce la chaleur dans le garage ? Pourtant nous n'étions qu'au coeur de la matinée
Est-ce la contrainte des bras levés ? Je sais que cette position peut-être fatigante mais cela ne faisait pas si longtemps après tout
J'ai commencé à me sentir vaseux, un peu vaseux.
Je commençais à sentir une bouffée de chaleur monter...
Pour tenter d'atténuer la fatigue, de soulager mes membres supérieurs, j'attrapais la chaîne tendue avec mes mains et m'y accrochais.
Cela me permettait de me détendre un peu les bras et de soulager mes poignets, bien que mes menottes en cuir soient confortables.

Malgré cela, je ne me sentais pas mieux et j'avais l'impression de transpirer comme une bête.
Me sentant encore moins bien, j'ai réussi à dégager le bâillon de ma bouche et j'ai appelé mon Epouse.
Quand Elle est arrivée, j'étais apparemment dans les vapes ou presque.
Elle me détacha et la séance s'arrêta là.

Quelques instants plus tard ( de longues minutes et un jus d'orange ), j'avais récupéré
Madame me demanda si je voulais reprendre mais j'ai préféré renoncer ( j'ai l'impression qu'Elle aurait pris plaisir à me cravacher ;) )

J'ai donc terminé cette journée avec un programme plus soft : vaisselle, repassage, cuisine, aspirateur...mais sans la tenue de soubrette, juste en boxer.
Et aussi rangement de tous les jouets ( c'est souvent ça le plus pénible )


Et voilà, certainement pas la fin que vous attendiez ;)
Pas non plus celle que j'espérais :cry: , je pense que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. :oops:

De cette expérience, je retiendrais plusieurs choses positives, ou pas.
1) Madame a été parfaite dans Sa gestion des évènements et a parfaitement concilié vie professionnelle et vie privée :bisous: :bisous: :bisous:
2) J'ai eu le droit à 2 orgasmes la même journée ( et encore, je n'ai pas demandé la turlutte-glacée :lol: )
3) Madame était prête à réaliser le scénario à 100% alors que pourtant Elle avait tout loisir de modifier ce qu'Elle voulait ou de refuser ce qu'Elle ne voulait pas. Preuve que maintenant, Elle n'a plus peur de me faire mal. Peut-être même y trouve-t-Elle un certain plaisir :domina:
4) On ne devient pas soumis du jour au lendemain. Il faut avancer étape par étape
5) Je ne suis pas à Sa hauteur

Mais croyez moi, même si ça ne s'est pas passé comme j'aurais souhaité, je ne suis pas déçu.
Et du coup, j'ai encore des bons à utiliser :lol: :lol: :lol:

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2126
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: La branlée du siècle

Message par bacchus » mer. 5 août 2015 09:32

Euh ? :?
Je ne sais pas pourquoi, mais je suis un peu déçu. La prémonition du petit scarabée même faite a-posteriori se révèle si juste et la "branlée su siècle" accouche d'une petite souris tombant dans les vapeurs... Petite chose, va !
Le principal cependant est que vous vous ne soyez pas déçu et cela sera pour une prochaine fois... la branlée du siècle.

Répondre