How to Edge a Man to Tears

Postez ici vos idées de jeux de chasteté; Tease and Denial techniques.
Avatar de l’utilisateur
Servius
Membre
Membre
Messages : 143
Inscription : jeu. 23 août 2012 09:51
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de morgane
LOCALISATION : Melun (77)

How to Edge a Man to Tears

Message par Servius » lun. 7 janv. 2019 13:31

Bonjour, j'ai traduit (très rapidement) pour mon épouse cet article d'un certain John de Baltimore.

Vous trouverez ci-dessous ma traduction (j'ai enlevé les parties sur les poppers, n'en consommant pas) :


Comment faire pour exciter un homme jusqu’aux larmes
(How To Edge A Man To Tears)
par John à Baltimore

Voici un guide étape par étape pour une session de frustration à effectuer sur un sujet attaché (bras et jambes écartés).

Vous aurez besoin :
• Un bandeau sur les yeux
• Les moyens d'attacher/fixation des bras et des jambes à un lit
• Une brosse à maquillage douce
• Lubrifiant
• Un vaporisateur de lubrifiant (optionnel)
• Une serviette
• Un chiffon de lavage humide
• Une horloge numérique (quelque chose que vous pouvez facilement lire pendant que vous travaillez)
• Un vibromasseur
• KY Jelly (facultatif, pour le massage de la prostate, donc quelque chose de plus épais que du simple lubrifiant)

1) Enlevez tous les vêtements de votre sujet, sauf ses sous-vêtements (caleçons ou slip). Une fois qu'il est en sous-vêtements, bandez-lui les yeux et commencez à tester sa sensibilité en plaçant très légèrement le bout de vos doigts à différents endroits de son corps - cou, épaules, poitrine, ventre, dos, cuisses, mollets, pieds - et en les tirant doucement. Vous devez appliquer la touche la plus légère possible. Vous pouvez tester ses mamelons en brossant le bout de vos doigts dessus plusieurs fois. Vous voudrez lui dire de mettre les mains sur la tête, pour que vous puissiez tester la sensibilité de ses aisselles... sans oublier les bras eux-mêmes. Vous voudrez peut-être aussi utiliser un mouvement de chatouillement à différents moments, mais pas pour provoquer des rires. Votre récompense pour faire cela bien est une bite dure et, espérons-le, des gémissements et des gémissements agréables. Ne vous précipitez pas et vérifiez qu'une zone n'est pas sensible après seulement quelques secondes. S'attarder et taquiner, s'attarder et taquiner... jusqu'à ce que vous soyez certain de comprendre le corps de votre sujet.

2) Demandez à votre sujet de s'allonger au centre du lit. Assurez-vous qu'il est à l'aise, puis fixez fermement ses bras. Attention à ne pas lui couper la circulation aux mains ou aux poignets avec des nœuds trop serrés, mais assurez-vous qu'il ne puisse pas se libérer. Et ne tirez pas sur les bras fort au point qu'il ne puisse pas hausser un peu les épaules... ce qui contribue grandement à maintenir la circulation sanguine. Au fur et à mesure que la scène progresse, prenez note s'il semble fléchir excessivement les mains et vérifiez la température de chaque main en la tenant et en la massant. Des mains froides signifient une perte de circulation.

3) Une fois que les bras de votre sujet sont bien attachés, retournez aux endroits de son torse qui ont reçu la plus grande réponse et accordez-leur une attention prolongée. Je suggère en particulier un léger clapotis de la langue du mamelon et de la peau immédiatement autour du mamelon, des chatouillements doux du bout des doigts dans les fosses et des tractions du bout des doigts vers le haut et vers le bas sur les biceps. De temps en temps, laissez votre main descendre lentement vers sa ceinture, lui donnant le faux espoir que vous puissiez toucher sa bite dans le besoin, ou lui mettre la main sur la cuisse pendant que vous lui léchez la poitrine, peut-être même lui chatouiller les couilles très brièvement. Mais PAS DE CONTACT AVEC LES BÉBÉES ENCORE. Jouez comme ça pendant une dizaine de minutes, puis passez à autre chose.

4) Attention à ne pas toucher sa bite avec vos mains, enlevez ses sous-vêtements et sécurisez ses jambes. Vous voudrez qu'ils soient aussi éloignés que possible sans causer d'inconfort à votre sujet. Une fois attaché, massez chaque pied dans vos mains chaudes (je demande souvent à mon sujet si mes mains sont chaudes et lui dis de penser à la chaleur qu'elles auront sur sa bite...), après quoi vous pouvez lentement taquiner ses jambes, en portant une attention particulière à ses mollets, genoux et cuisses, jusqu'à ce que vous ayez rampé entre ses jambes. Expirez votre souffle chaud sur ses boules une douzaine de fois et puis très, très, très, très légèrement commencer à chatouiller ses boules. Restez sur eux pendant au moins trois minutes (en d'autres termes, taquinez-les vraiment). Vous voudrez à présent toucher sa bite.... RÉSISTER À L'ENVIE. J'aime continuer à taquiner ses couilles (et sous ses couilles... et à travers son pubis... et jusqu'à ses hanches... et le long de ses cuisses...) jusqu'à ce que j'obtienne un signe audible qu'il devient fou d’envie que sa queue soit touchée. Et ensuite....

5) J'utilise un pinceau de maquillage très doux, du type de celui qu'une femme utiliserait pour mettre du fard à joues, et je commence doucement à taquiner, épousseter et chatouiller la moitié inférieure de son pénis. Si vous n'avez pas une telle brosse, vous pouvez utiliser le bout de vos doigts, mais restez loin de sa tête de bite jusqu'à ce qu'il gémisse avec besoin et frustration. J'utilise la brosse sur la moitié inférieure de son corps, sur les couilles, sur sa teinture, ses cuisses, ses hanches, même sur ses mamelons, son ventre et ses bras.... un peu partout sauf sur la tête de bite qui coule (habituellement, maintenant). Une fois que j'ai un peu de gémissements et de supplications sincères, j'utiliserai JUSTE LE PINCEAU pour commencer à taquiner l'enfer sacré de son frein et de son gland. Encore et encore avec juste cette douce caresse, je saupoudre et peint sa tête de bite avec son propre liquide séminal ! Ce qui est vraiment bien avec cette technique, c'est qu'elle rend la bite de votre sujet de plus en plus sensible, jusqu'à ce que....

6) Une fois que vous sentez que votre sujet est vraiment désespéré pour un contact peau à peau, vous pouvez ranger la brosse et bien lubrifier votre main dominante. À l'aide de votre autre main non lubrifiée, passez cette main sous ses couilles afin qu’elles reposent à l’intérieur de votre main et saisissez la base de la bite de votre sujet entre votre pouce et votre index. Maintenez-lui ainsi fermement ses couilles. Puis en commençant aussi loin que possible au bas du bâton, saisissez la queue avec votre main lubrifiée et glissez lentement vers le haut et en bas de la queue de votre sujet. Faites-le au moins 50 fois, en glissant vers le haut et vers le bas (c'est-à-dire en effectuant le trajet que dans une seule direction).

7) Remouiller son sexe avec le flacon pulvérisateur et commencer à expérimenter avec différents mouvements - une prise en revers, un mouvement de torsion, un mouvement de haut en bas, la paume douce contre le dessous du gland (attention avec celui-ci... il peut vraiment être une torture pour une tête sensible). Les choses importantes à retenir à ce stade sont : NE PAPILLONEZ PAS EN ROUTE et BRANLEZ TRES LENTEMENT. Par ne pas papillonner, je veux dire choisir une façon de masturber et s'y tenir pendant un certain temps ; une bonne règle d'or est d'aller à au moins 25 coups immuables avant de passer à un autre type de coup.

REMARQUE : A ce stade, il se peut que vous soyez en train de rapprocher votre sujet de l'orgasme.
Les signes de ceci seraient :
• Pompage accru et répétitif de la hanche
• Les fesses continuellement tendues (par opposition aux fesses qui se tendent puis se détendent, se tendent et se détendent)
• Pieds continuellement tendus et orteils recourbés
• Les poings serrés en permanence
• L'arrêt du souffle
• Une rougeur du visage, du cou et de la partie supérieure de la poitrine
• Liquide séminal excessif
• Rigidité accrue et soutenue
• Le gland grossit et rougit

C'est maintenant le bon moment pour dire à votre sujet : "Tu ne vas pas jouir sans permission. Si tu sens que tu approches de l’éjaculation, tu dois me le dire immédiatement. Tu ne me le dis PAS lorsque tu commences à jouir. Tu me demandes la permission bien avant d’éjaculer. Ne pas demander la permission peut entraîner des taquineries très intenses de la tête de ta bite après que tu auras éjaculé. Est-ce que tu comprends ?"

Si vous sentez ou si votre sujet vous dit qu'il est proche, arrêtez de caresser et déplacez-vous immédiatement vers les cuisses ou les bras ou les mamelons ou les fosses (là où votre sujet semblait le plus érotiquement chargé) et passez-y quelque temps. Alternativement, vous pouvez arrêter de caresser, compter jusqu'à 30, puis commencer un massage lent de ses boules pour les deux prochaines minutes.

8) Après avoir dû arrêter au moins six fois pour éviter l'orgasme, je demande généralement à mon sujet à quel point il a envie d'être caressé "maintenant" et je lui décris à quel point mes mains lisses et chaudes sont proches de sa queue qui coule. Tirez le meilleur parti de la bite légèrement moins rigide pour la tordre, la taquiner encore et encore et masser et travailler la bite de votre sujet. S'il ressemble à mes sujets, il gémira, halètera et se tordra... et dans un bonheur total.

9) Amusez-vous et jouez avec les vitesses et les techniques. Donnez à votre sujet trois bons coups, de haut en bas, puis jouez avec ses balles pendant 20 secondes, puis trois autres coups et 20 secondes de plus de jeu de balle... encore et encore. Tenez un vibromasseur à la base de sa bite et déplacez-le lentement jusqu'au frein... puis redescendez, tout aussi lentement... encore et encore. Tenez ce même vibromasseur contre ses lèvres de cul pendant que vous lui taquinez le gland. Graissez l'index de votre autre main et pressez et frottez doucement sa prostate tout en caressant légèrement avec l'autre main. En d'autres termes, excitez ce pauvre sujet, jusqu'à ce qu'il supplie et jusqu'à ce qu'il pleure pour qu'on lui permette de jouir. Alors, frustrez-le un peu plus pour être sûr qu'il est vraiment sincère !

11) Enfin, lorsque vous avez décidé qu'il a assez "souffert", masturbez-le à moyenne vitesse (qui monte, descend, monte et descend) jusqu'à ce que votre sujet explose comme une chandelle romaine. Après qu'il a éjaculé, continuez à caresser sa bite MAIS PAS SUR LA TÊTE SENSIBLE (sauf si vous voulez le punir) et à environ la moitié de la vitesse. Faites-le jusqu'à ce que son pouvoir de parole cohérente revienne !

Avatar de l’utilisateur
KaonTer
Membre
Membre
Messages : 3474
Inscription : mar. 24 mai 2016 19:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un KeyHolder
Je cherche : Un encagé
Qui porte la cage : Mon Soumis
LOCALISATION : 91240

Re: How to Edge a Man to Tears

Message par KaonTer » lun. 7 janv. 2019 16:50

Quelle patience ! ;) :-) :D :o :? :P :evil: :roll: :mrgreen: :parderriere:
J'aime les signatures, moi !

Avatar de l’utilisateur
jlencage
Membre
Membre
Messages : 644
Inscription : jeu. 31 mai 2012 12:10
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Holy Trainer V2
LOCALISATION : bruxelles

Re: How to Edge a Man to Tears

Message par jlencage » lun. 7 janv. 2019 17:17

Oui quelle patience, même mon ex pourtant experte n'aurais jamais eut cette patience. :roll:

Avatar de l’utilisateur
Cpl25_encagé
Membre
Membre
Messages : 612
Inscription : jeu. 1 févr. 2018 21:38
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Une KeyHolder
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : cage métal chinoise
LOCALISATION : Franche-Comté

Re: How to Edge a Man to Tears

Message par Cpl25_encagé » lun. 21 janv. 2019 23:01

Ça donne envie d’essayer ...
----------------------------------------------
Encagé en 24/24 depuis le 12/03/18 - à participé avec succès au challenge de la Saint Valentin :coeur:

Avatar de l’utilisateur
complycite68
Membre
Membre
Messages : 5990
Inscription : mar. 27 août 2013 11:21
Avertissements : 1
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Un KeyHolder
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : un kdo de mme
LOCALISATION : MULHOUSE

Re: How to Edge a Man to Tears

Message par complycite68 » mar. 22 janv. 2019 09:27

Si je devais ecrire cela pour ma femme (comment la faire jouir) ...il me faudrait peut être 10mn mais seulement moins d'1 pour lui procurer plusieurs orgasmes :mrgreen: :mrgreen:
https://complycite68.bdsmlr.com/
viewtopic.php?f=22&t=1214&start=1230#p63588
"Se la raconter c'est bien, le montrer c'est mieux..."

Répondre