mon journal plus intime

Présentation des Encagés

Modérateur : Supporter

Règles du forum
Veuillez lire les règles des forums Présentation. AVANT de vous présenter. Toute présentation ne répondant pas aux règles ne pourra être acceptée.

Les règles des forum présentation de Cage-et-Chastete.com
Avatar du membre
gillouslavelocked
Membre
Membre
Messages : 221
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 17:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : holytrainer v2 sizeS
LOCALISATION : nord

Re: mon journal plus intime

Message par gillouslavelocked » dim. 4 févr. 2018 23:45

bonjour,

"tout le week end" ne fut pas 2 jours complets mais fut suffisant.

tout d'abord avant de partir, j'ai dit à mon maître que je m'étais réveillé avec un mal de gorge et que je toussais un peu pour masquer le fait que je trainais ça. mais c'était par précaution, car il y avait une nette amélioration. j'ai très peu toussé et pas de quinte de toux. mon maître me répondit qu'il irait doucement et qu'on irait faire un tour dans une bouquinerie (on a au moins (aussi) ça en commun).

je suis arrivé chez mon maître samedi vers 9h15 en jogging mais avec sous-vêtements longs thermal. il m'a accueilli dans la maison. direction la salle de bain et à poil, puis direction la chambre. mon maître a examiné les derniers achats de matos SM que j'avais ramené. mon maître m'équipa des genouillères, des menottes chevilles, puis j'inaugurais les nouvelles moufles et la nouvelle cagoule en cuir. les moufles étaient confortables et doublés. si j'avais su avec les moufles qu'avaient mon maître couper l'alarme de mon portable la fois dernière, c'en était fini de faire quoi que ce soit sans mon maître car la préhension d'un quelconque objet même à deux mains est quasi impossible. la cagoule s'ajustait bien et me rendait maintenant aveugle. un collier avec cadenas venait compléter le tout. j'avais vu en entrant dans la chambre la camisole. mon maître me fit monter dans le lit et m'enferma dans la camisole. je n'ai pas vu mon maître la fermer, je sais qu'il y a une ou deux fermetures et un laçage. les bras ne sont pas dans la camisole le long du corps, mais enfilés dans des manches attachées croisées devant, un peu comme les momies. la camisole était déjà lourde à vide et enfermé, il est impossible de lever les jambes et se redresser. emmanché avec les moufles, impossible de bouger un doigt au cas où le cuir de la camisole s'y prêtait...
mon maître m'annonçait qu'il devait faire une course et qu'il en avait pour une demi heure. mon maître sorti de la chambre et je commençais à ressentir la sensation d'immobilisation, la cagoule bien ajustée me permettait de respirer correctement. mon maître revint plusieurs minutes plus tard me dire : "ça va bâtard ? ne panique pas, je suis là dans une demi heure." mon maître quitta la chambre et je l'entendis cette fois sortir de la maison. un silence de mort s'était installé. tout de suite, j'ai essayé de maîtriser ma respiration pour ne pas céder à la panique et quand je sentais que cela ne suffisait pas j'essayais de me visualiser des souvenirs de télé ou vécus. le plus dur en plus de l'immobilisation étant d'être aveugle avec la tête "compressée" avec l'absence de notion du temps.
mon maître revint et dit : "ça va bâtard ? tu restes encore comme ça, j'ai des choses à faire mais je suis dans la maison." je dus donc attendre dans la camisole un temps indéfini que mon maître revienne me libérer.
mon maître me libéra donc de la camisole et retira la partie du masque qui me rendait aveugle pour que je puisse me déplacer. j'étais dirigé vers le séjour et mon maître me fit mettre à quatre pattes sur un édredon qu'il venait de poser devant la cheminée. mon maître me tripota et tira sur mes couilles en disant que lui seul décidait si je pouvais me branler. toujours à quatre, mon maître me fit écarter les jambes pour m'insérer le plug queue de chien.
ensuite mon maître me fit mettre assis, main devant tendus au sol, me tortura les tétons tandis qu'avec la langue je lapais les siens. le masque en cuir ne permettait pas plus au niveau de la bouche. j'entendis mon maître prendre des photos. je dus me remettre à quatre pattes et j'entendis mon maître chercher quelque chose. le mystère fut levé quand je sentis mon maître écrire sur mon dos. quand il eut fini, il reprit des photos.
mon maître me retira la cagoule en cuir pour me mettre celle qu'il avait, cette fois-ci il ne la retroussait pas et il y avait une large ouverture pour la bouche, mon maître reposa aussi le collier avec cadenas. puis mon maître s'installa dans son fauteuil de bureau et à quatre pattes toujours, je gobais et suçais les couilles de mon maître. mon maître me dit que j'étais un bon bâtard et que j'aimais ça et pour confirmer je tortillais du cul pour agiter la queue de chien.
au bout d'un moment, mon maître demandait si je voulais que mon maître "crache", je tortillai toujours du cul... mon maître commença à se masturber alors que j'avais une couille en bouche jusqu'à ce qu'il se lève et me dise de ne pas bouger. et effectivement, mon maître me "cracha" dans le dos et je sentis les jets de sperme chauds couler sur mon dos.
mon maître me dit de me remettre à quatre pattes et qu'il allait préparer à manger. je me mis en position d'attente la plus confortable pour moi en reposant sur mes coudes, talons sur les fesses. j'entendis mon maître s'affairer, faire des aller-retours quand il me fit faire demi-tour et m'enleva ma cagoule. mon maître partit et revint avec deux gamelles. mon maître me dit que c'était du poisson cuisiné (à je ne sais plus quoi...) et de la semoule, l'autre gamelle contenait je ne sais quel liquide vu la couleur. mon maître s'installa dans le fauteuil de bureau derrière moi. je ne sais pas si mon maître mangeait aussi ou s'il avait mangé avant dans la cuisine... je ne mange pas de poisson habituellement, je goûtais donc prudemment. ce n'était pas mauvais mais je mâchais correctement le poisson avec la phobie de tomber sur une arrête. je finis pas me diriger vers la gamelle de liquide, commençais à boire et je m’aperçus que c'était en fait du jus de fruit. je continuais à manger comme je pus, le nez et même la tête dans la gamelle. après être repu, mon maître me demanda si j'avais fini, m'enleva le plug et autres accessoires et me dit de gagner la salle de bain pour me rhabiller pour aller à la bouquinerie. je gagnais la salle de bain, me débarbouillais vite fait et me regardais le dos dans la glace avant de m'habiller, je pus lire les inscriptions bâtard, slave et mon numéro au registre des slaves.
nous montâmes en voiture, je vis qu'il était 14h30 en mettant le contact, plus de 5 heures s'étaient écoulées...

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4060
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: mon journal plus intime

Message par Chaste59 » lun. 5 févr. 2018 16:38

j'adore être enfermé dans une camisole comme tu l'as été
j'avoue que je me verrai bien à ta place :mrgreen:

Avatar du membre
jeepy
Administrateur
Administrateur
Messages : 3794
Enregistré le : jeu. 3 mai 2012 23:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Tarentule RedChili
LOCALISATION : champagne

Re: mon journal plus intime

Message par jeepy » lun. 5 févr. 2018 17:58

Chaste59 a écrit :
lun. 5 févr. 2018 16:38
j'adore être enfermé dans une camisole comme tu l'as été
j'avoue que je me verrai bien à ta place :mrgreen:
Rien de plus simple chaste59 puisque le maître de gillou est du Nord comme toi ! Demande ses coordonnées à gillou et prends contact avec son maître pour devenir son 2ème bâtard. :lol:

Avatar du membre
sergelebo
Membre
Membre
Messages : 841
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 15:18
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : minicage metal
LOCALISATION : idf

Re: mon journal plus intime

Message par sergelebo » lun. 5 févr. 2018 18:05

Brrrr la camisole je ne pourrais pas ! Suis beaucoup trop nerveux. :cry:

Avatar du membre
gillouslavelocked
Membre
Membre
Messages : 221
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 17:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : holytrainer v2 sizeS
LOCALISATION : nord

Re: mon journal plus intime

Message par gillouslavelocked » lun. 5 févr. 2018 18:33

Nous voilà donc partis vers 14h30. Je suis le slave sexuel de mon maître, son slave et donc son chauffeur.
1 heure pour y aller. Je ne connaissais pas et me laissais guider par mon maître. En fait de bouquinerie, il s'agit aussi d’un entrepôt.
Mon maître et moi avons trouvé notre bonheur. A notre retour, mon maître m'offrit un café dans l'appartement, nous discutâmes un peu, surtout mon maître… Vers 18h, mon maître me donna une pause pour rentrer chez moi et m'occuper du chien avant de repartir pour la nuit. Je devais être de retour pour 19h30.
Tout était en ordre chez moi et après cet interlude, je fus de retour chez mon maître.

Nous passâmes la fin du « weekend » à l'appartement. Cette fois encore mon maître partagea son repas avec moi.
Après avoir mangés, la nature repris ses droits et mon maître me dit : «  maintenant, à poil bâtard, tu te mets à quatre pattes et tu m'attends, J'arrive. » L'attente ne fut pas longue et mon maître revint avec le matériel SM et la camisole. Mon maître me rééquipât des moufles, des genouillères, menottes cheville, harnais, cagoule et collier. Mon maître me guida tout en se dirigeant et s’installant dans son fauteuil et dit : « Allez bâtard. »
Je me mis donc à la tache et commençais à gober et sucer les couilles de mon maître pendant que ce dernier regardait la télé. Autant c'est ce qu'il préfère, autant c'est pénible pour moi avec les prothèses et cela devient insupportable et douloureux quand mon maître me le demande très longtemps.

Mon maître me prit ensuite par le collier pour me diriger vers le lit. J'entendis mon maître ouvrir un préservatif. Je fus rapidement pénétré à quatre pattes sur le lit. La pénétration fut moins douloureuse que d'habitude je dirais même qu'elle était appréciée. Les derniers rapports dataient du 12 décembre mais entre temps j'avais joué avec des plugs avec même une belle frayeur puisque j'avais cru ne jamais pouvoir le retirer et ce fut non sans mal. Mon maître me positionna au bord du lit pour me pénétrer debout. J’oscillais entre douleur et envie. Mon maître me mit sur le dos, m’attacha les chevilles aux poignets pour me pénétrer à nouveau. J'ai dégusté comme dit mon maître mais j'ai aussi aimé. Mon maître m'a demandé si j'aimais la queue de mon maître et j'ai répondu : « oui, maître . ». Mon maître me l'a fait répété plus fort en me disant : « tu la sens bien, bâtard ? ». Et J'ai crié : « oui maître ». Mon maître me détacha les chevilles des poignets et me laissa sur le dos. J'entendis mon maître chercher quelque chose et un genre de cliquetis. Je pensais que mon maître allumait une bougie avec un briquet mais je ressentis ensuite une décharge électrique. Je sentis des vibrations, l'espace d'un instant, je pense que mon maître me rasais le torse, mais avec les décharges électriques à nouveau, j'en doutais. Mon maître insista sur mes tétons qui, sensibles, étaient rapidement douloureux. Mon maître me mit sa queue en bouche pour étouffer mes plaintes.

Mon maître arrêta, posa ce que je n'avais pu identifier et s'allongea sur le lit. « Viens me sucer » ordonna t-il. Toujours aveugle avec la cagoule, à quatre pattes sur le lit, je cherchais les couilles de mon maître et malgré les moufles je replaçais au mieux l'ouverture de la bouche avant de gober et sucer les couilles de mon maître. Je fis des efforts pour le faire le plus longtemps possible, d'autant qu'il est plus compliqué de garder une couille en bouche quand mon maître se masturbe. Après un certain temps, je dus dire à mon maître que j'avais mal aux gencives. Mon maître me dit qu’il allait me mettre au lit.

Comme dans la matinée mon maître me fit rentrer dans la camisole en oubliant (ou pas) d'attacher les bras au corps. Mon maître souhaita une bonne nuit à son bâtard me recouvrant d'une couette, je lui souhaitais aussi bonne nuit à mon maître qui gagna sa chambre. La cagoule textile avait une ouverture pour la bouche mais couvrait le nez. Je réussis à m'endormir. Pour combien de temps, je ne le sais pas. Je devais vouloir respirer par le nez mais avec difficulté et je me réveillais en sursaut Par réflexe, j'avais levé un bras vers le visage et une boucle de la manche vint cogner la tête de lit en métal émettant un grand bruit et mon maître accouru de suite voir ce qui avait pu se passer. Ensuite, j'ai eu beaucoup de difficultés à fermer un œil et dormir.
Le matin, mon maître me retira la cagoule, me libéra de la camisole, moufles, et le reste et m'annonça qu'il était attendu pour midi. Mon maître fit un café que nous prîmes avec des biscuits.
Je demandais à mon maître ce qu'il avait utilisé ; il s'agissait d’un épilateur électrique nouvelle génération. Comme la tondeuse avait été préparée, je demandais à mon maître si il retravaillait la coiffure de son bâtard mais il me dit préférer encore attendre pour cela. Mon maître avait dû évaluer cela la veille au soir avant de mettre la cagoule.

Mon maître dit me convoquer le lendemain pour 15h.
Je pris une douche avant de partir et effacer ce qui devait rester des inscriptions et du sperme dans le dos. Je rentrais donc chez moi un bon 10h40.
Tout le weekend ne fut donc pas deux jours, mais suffisant chez mon maître où je perds toute notion de temps.

Aujourd'hui. Sans nouvelles de mon maître, j'ai demandé confirmation de ma convocation et mon maître m’a répondu préférer que je vienne demain.
Tant pis mais mes gencives seront plus reposées et moi aussi car je ne suis pas raisonnable. Je suis levé depuis 5h mais je ne me suis pas endormi avant 1h malgré mon peu de sommeil ce weekend.
Autant je me dis que je vais me coucher tôt, qu'ensuite je ne suis pas pressé d'aller au lit.

Voilà, on verra si mon maître me convoque bien demain...

Avatar du membre
gillouslavelocked
Membre
Membre
Messages : 221
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 17:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : holytrainer v2 sizeS
LOCALISATION : nord

Re: mon journal plus intime

Message par gillouslavelocked » lun. 5 févr. 2018 18:43

sergelebo a écrit :
lun. 5 févr. 2018 18:05
Brrrr la camisole je ne pourrais pas ! Suis beaucoup trop nerveux. :cry:
la camisole seule, pas de soucis... l'ajout d'une cagoule complique si les voies respiratoires sont restreintes. dans mon sommeil (enfin je suppose, puisque je suis inconscient) que je respire par la bouche si le nez est bouché et par le nez si la gorge est encombrée ou par alternance...

avec la respiration difficile, le réveil fut brutal avec hantise inconsciente de me rendormir. il y a plusieurs mois, j'étais déjà réticent avec le masque à gaz qui depuis n'a pas fait sa réapparition.

bacchus
Membre
Membre
Messages : 1921
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: mon journal plus intime

Message par bacchus » lun. 5 févr. 2018 19:39

Cela semble bien marcher avec ton Maître.
Sauf que je pensais que vous vous étiez mis d'accord pour le NoKPOT ? Non ?

Avatar du membre
gillouslavelocked
Membre
Membre
Messages : 221
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 17:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : holytrainer v2 sizeS
LOCALISATION : nord

Re: mon journal plus intime

Message par gillouslavelocked » lun. 5 févr. 2018 21:48

bacchus a écrit :
lun. 5 févr. 2018 19:39
Cela semble bien marcher avec ton Maître.
Sauf que je pensais que vous vous étiez mis d'accord pour le NoKPOT ? Non ?
pas de NoKpot avec mon maître, on ne l'a jamais évoqué et mon maître ne l'a jamais demandé. il a sa vie privée et prend les précautions qui s'imposent.
j'ai fait le test VIH, il y a quelques semaines et lui ai communiqué le résultat et proposé de même les montrer. mon maître dit me faire confiance.

par contre, on s'était mis d'accord avec mon premier partenaire à force d'insistance. j'avais demandé des résultats de test et avait cédé. malgré tout, je n'avais pas confiance. étant nouveau, je ne savais pas que relation suivie était partenaire régulier parmi tant d'autres. c'était donc un partenaire à risque et je sais car je peux le faire : un document PDF est modifiable et je restais septique sur les résultats qui m'avaient été montrés. j'avais été déçu d'avoir été jeté mais soulagé d'avoir arrêté avant "l'accident". mon dernier test a été fait vis à vis de lui et non de mon maître. d'ailleurs, dans ses annonces récentes que j'ai pu voir sur vivastreet, "clean" n'apparait plus...

même si les traitement évoluent, je suis quelqu'un de très compliqué à soigner et de ce côté là, je suis bien plus en sécurité avec mon maître qu'avec mon premier partenaire.

Avatar du membre
gillouslavelocked
Membre
Membre
Messages : 221
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 17:48
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : holytrainer v2 sizeS
LOCALISATION : nord

Re: mon journal plus intime

Message par gillouslavelocked » lun. 5 févr. 2018 22:02

bacchus a écrit :
lun. 5 févr. 2018 19:39
Cela semble bien marcher avec ton Maître.
Sauf que je pensais que vous vous étiez mis d'accord pour le NoKPOT ? Non ?
en même temps, précisions :
- toujours capote quand mon maître me pénètre et il le fait d'office sans avoir négocié.
- j'ai plus sucé les couilles que la queue (sans capote) de mon maître
- j'ai déjà dit à mon maître que j'étais prêt à avaler son jus sans pour autant qu'il me l'impose jusqu'à maintenant
j'ai encore un gentil maître de ce côté là... après s'il se veut plus sadique, je suis consentant à la volonté de mon maître.

voilà donc de ce que j'ai pu dire jusqu'à maintenant.
je ne voudrais pas qu'on me reprenne, je préfère rester clair et lisible.

bacchus
Membre
Membre
Messages : 1921
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: mon journal plus intime

Message par bacchus » lun. 5 févr. 2018 23:23

Merci de tes précisions.

Répondre