Enfin encagé..

Présentation des Encagés

Modérateur : Supporter

Règles du forum
Veuillez lire les règles des forums Présentation. AVANT de vous présenter. Toute présentation ne répondant pas aux règles ne pourra être acceptée.

Les règles des forum présentation de Cage-et-Chastete.com
Avatar du membre
mari locked
Membre
Membre
Messages : 61
Enregistré le : lun. 4 juin 2012 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : birdlock
LOCALISATION : paris
Contact :

Re: Enfin encagé..

Message par mari locked » mer. 26 sept. 2012 13:52

bonjour à tous
voici la suite du début des ces vacances pour vous
je vais continuer maintenant plus rapidement mon récit si bien sûr cela vous intéresse
amicalement

L’instant était à la fois divin et terrible. Plus que tous les mots de la terre, la petite verge réduite et flasque que Lise tenait entre ses doigts lui avouait qu’elle ne serait certainement plus celle qui saurait jamais lui donner du plaisir comme celle d’un vrai mâle viril . Ni à aucune femme d’ailleurs, admettant ainsi qu’elle n’était désormais plus qu’un objet de mon plaisir mécanique pleinement en son contrôle et bien secondaire en regard du plaisir cérébral dont Lise m’avait appris à me satisfaire.
Lise respirait par saccades, gémissait de plus en plus fort. J’aurais voulu me toucher, la toucher, mais elle me contraignait en ce moment dont j’avais rêvé, à me restreindre à faire jouir mon cerveau sans me permettre aucun contact physique.
Pour sa part son corps s’agitait de soubresauts. Etais ce mon impuissance et mon incapacité sexuelles maintenant manifestes qui l’excitaient à ce point, était ce la pensée de son amant , de ses partenaires actuels et futurs, ou peut-être sa pleine capacité à se faire jouir seule sans avoir à m’y associer sans plus aucune once de culpabilité, ou peut être tout cela en même temps qui la faisaient se tordre et gémir de plaisir à ce point, bien au delà de ce qu’elle m’avait montré auparavant.
Je vis qu’elle avait pris un des ses godes en plastique transparent, l’avait planté profondément en elle, l’avait calé dans les draps, et le faisait aller et venir en elle en bougeant son bassin tandis qu’elle continuait à se caresser avec son vibro masseur.
Enfin elle jouit merveilleusement.
Elle s’effondra dans les profonds oreillers, épuisée de plaisir et lâcha ma petite queue toujours aussi peu vaillante malgré sa liberté et les caresses de mon adorée.
Je me tournai vers elle toujours entravé et posai ma bouche sur ses lèvres et dans son semi repos Lise m’offrit un long et profond baiser qui maintenant valait toutes les pénétrations dont j’avais pu rêver et dont je me sentais maintenant incapable.
Elle glissa sa main derrière mon dos et détacha mes poignets.
- Branles toi bien mon amour…Profites en bien, cela fait si longtemps que cette jolie petite queue n’a pas joui… Ce n’est certainement pas ce que tu imaginais et que tu espérais pour sa première sortie après presque trois mois, ni moi non plus d’ailleurs, mais après tout on s’en doutait quand même un peu tous les deux…Mais ce n’est pas grave… Ni pour moi qui, grâce à cette merveilleuse cage qui te rends si dévoué et complaisant, j'ai pu redécouvrir les intenses plaisirs du sexe aussi bien seule que dans les bras de mon amant et d’autres, ni pour toi qui, je le sens bien, vis avec une telle intensité et plénitude la totale frustration sexuelle que tu désirais que je t’impose. C’est vrai n’est ce pas ? Dis le moi mon amour…
Les poignets libérés, j’avais un instant hésité à tendre la main pour toucher ce sexe avec lequel je n’avais plus eu de contact depuis ces trois mois, moi qui avais pourtant passé des années à être un masturbateur impénitent.
Quelle allait être ma sensation ? Comme me le disait Lise avec tant de sérénité, mon plaisir était il déjà devenu exclusivement de me consacrer au sien ? l’acte physique même solitaire avait-il laissé déjà sa place à ce plaisir fantasmé de frustration et de chasteté totale ?
Si Lise ne m’y avait pas invité je crois que j’aurais peut être attendu un peu avant de constater si le glissement avait eu lieu. Au plan physique j’avais déjà pu constater sans ambiguïté que l’évolution s’était produite, même si mes fonctions érectiles pouvaient peut-être reprendre leurs droits avec le temps, et peut être la taille de ma verge aussi. Mais allais je retrouver le simple plaisir du contact et l’acte sexuel ? De l’envie de jouir physiquement. Comme le vélo je me disais que cela ne pouvait s’oublier, surtout après tant d’années de relations sexuelles, de masturbation, d’addiction à ces plaisirs charnels.
Lise s’était à nouveau allongée près de moi, épanouie de jouissance, mais je voyais son visage et son regard tournés vers moi. Vers ma main. Malgré la caresse prolongée de Lise, mon sexe avait retrouvé sa complète flaccidité. Et sa taille qui m’étonnait toujours autant.
Je tendis la main vers mon sexe et son contact comme je l’avais redouté, alors que je l’attendais depuis si longtemps, ne me provoqua aucune sensation. Aucun plaisir. Comme Lise je pouvais le tenir aisément entre deux doigts, et moi qui l’avais si souvent branlé, qui l’avais si souvent fait bander, moi qui le connaissais si bien, c’était presque comme si je me saisissais d’un corps étranger.
Je commençais à me branler de plus en plus vite, de plus en plus fort, en vain. Le plaisir dont j’avais été si longtemps privé ne ressurgissait que faiblement. Et je ne bandais toujours pas.
Lise me regardait maintenant avec tendresse. Après la curiosité et même l’inquiétude des premiers instants. Peut être avait elle un instant pensé que c’était elle qui ne provoquait plus de désir chez moi, que c’était elle qui ne savait plus me faire bander ?
Mais non, en me voyant faire aller et venir maintenant presque frénétiquement ma main sur cette petite queue molle, elle comprenait que le temps et la cage avaient fait leur œuvre. Peut-être provisoirement si on la laissait à nouveau en liberté, mais pour l’instant le résultat était là.
Et le sourire sur ses lèvres prouvait qu’elle ne semblait en éprouver aucun regret. N’étais ce pas ce que j’avais tant désiré. N’était ce pas mon impuissance maintenant avérée, pour appeler les choses par leur nom, qui avait tant ravivé ses sens et sa gourmandise de sexe et de jouissances, même si ma demande lui avait paru aussi étrange au début.
Sans la regarder tentant de me concentrer pour retrouver ces sensations oubliées j’entendis sa voix douce.
- Alors mon amour tu es heureux ? C’est ce que tu voulais vivre et ressentir. C’est ce que tu voulais m’offrir ? Continue à bien branler cette toute petite queue toute molle qui je dois bien l’avouer n’est vraiment plus capable de me baiser. Tu vas bien réussir à la faire jouir avec tout ce que tu as accumulé dans ces belles grosses couilles.
Ces simples mots terribles et délicieux suffirent à faire disparaître le semblant d’érection que j’avais réussi à faire naître.
- Ne t’inquiètes pas mon chéri, je ne suis pas du tout déçue ni désappointée. Pour être franche je ne comptais pas sur cette petite queue ni pour me baiser ni pour me faire jouir durant nos vacances.
D’une voix encore plus douce elle me susurra.
- Je peux vraiment l’appeler ma petite queue, même ma toute petite queue maintenant, comme cela te plait tant, car ce n’est plus ton fantasme mais bien une réalité… et même si j’aurais du mal à expliquer pourquoi, j’avoue que ça m’excite vraiment que ta petite bite ne puisse même pas tenter de se glisser dans ma petite chatte qui est pourtant si chaude, si mouillée et que je t’offre en vain. Regarde et sens mon amour.
Tout en me parlant Lise avait pris mon autre main et l’avait approchée des ses lèvres entre ses cuisses ouvertes Elles étaient chaudes, lisses, gonflées, et en y glissant un doigt puis deux je me rendis compte à quel point son clitoris était gonflé et son sexe humide et empli de cette moiteur qui trahissait chez elle une très forte excitation. Constater avec évidence l’excitation de Lise fit réapparaitre en moi une perception agréable mais légère de ce sexe que je continuais à branler.
Lise avait raison, c’était son plaisir qui maintenant générait le mien. Uniquement. Qui l’avait remplacé. Mes branlettes autonomes n’en semblaient plus capables. Je l’avais fantasmé mais là c’était devenu une réalité bien concrète. Et elle en tirait un plaisir nouveau intense et différent de tous ceux que nous avions vécu jusqu’alors. Cette femme si douce, si amoureuse, si tendre, comment pouvait elle prendre un plaisir aussi intense et évident à maintenir son mari sous cage et maintenant à constater qu’il n’était plus en mesure d’être réellement pour elle le mâle dominant qu’il avait été. Occuper maintenant une autre place auprès d’elle, devenir l’instrument et l’outil dévoué de son plaisir et de ses jouissances sans en être l’acteur viril.
Après tout même si cela ne faisait que trois mois que Lise m’avait mis sous cage, en revanche cela en faisait presque neuf que mon sexe ne l’avait plus pénétrée et qu’elle s’était faite à cette idée. De vivre amoureusement avec un complice duquel elle n’attendait plus d’épanouissement sexuel.
Sentant son sexe si excité du constat de mon impuissance incontestable je me tournais un peu vers elle.
- Tu es devenu sadique mon amour. Tu jouis et te réjouis que ton mari ne puisse plus bander et commence à avoir une queue de garçonnet…
- Sadique, non mon chéri. Sadique ce serait si tu n’en avais pas eu envie, si tu ne me l’avais pas demandé, même imploré, rappelle toi de ta lettre ! Et je suis sûre qu’en toi même tu ressens la satisfaction dont tu rêvais. Mais c’est vrai que si je n’avais pas découvert durant ces mois à quel point la disparition de ta virilité faisait naître en moi de tels désirs et une telle augmentation de mes sensations je n’aurais pu aller aussi loin. Continue à me branler mon amour… Rien que de t’en parler et de me faire à l’idée ton nouvel état, cela me donne à nouveau envie de jouir. J’ai envie de sentir une belle queue dure, chaude entre mes mains, dans ma bouche, dans ma chatte, dans mes fesses, une belle queue qui me prenne qui défonce mes reins sans retenue, qui jouisse partout en moi.
- Celle de Laurent ?
- Oui la sienne mais pas qu’elle, et tu sais depuis notre arrivée nous nous sommes échangés plein de petits messages pour que je lui dise ce que j’avais fait et la manière dont je m’occupe de toi. Et lui me dit ce qu’il attend de moi avant que je puisse à nouveau pleinement m’offrir à lui. Il va être ravi tu sais de ce que vais lui apprendre sur ton état… Branles nous mon amour, fais moi jouir et imagines tout ce que tu va pouvoir faire ici pour que ta chérie puisse très vite sentir un vrai membre en elle dans ce décor paradisiaque… Toi, si cérébral ça va peut-être donner un semblant de virilité à la petite chose que tu agites…
- Ca va être difficile mon amour avec le personnel de l’hôtel. Ils sont aimables mais très réservés avec les clients.
- Il y a suffisamment de clients et de touristes sur l’ile pour que ma petite chatte ne reste pas vacante. A toi de te débrouiller c’est bien ton rôle maintenant, non ?
- Oui mon amour…
- Et imagine que tu vas pouvoir te branler durant tous ces jours, même si cela ne te procure plus le plaisir d’avant, en me regardant me faire baiser ou en pensant à moi. Profites en bien mon amour…

- Parce qu’ensuite… non ?
- Tu veux dire si tu retourneras sous cage à notre retour ? Mais oui bien sur ce n’était pas une simple expérience jusqu’ici . juste une début et je n’ai plus aucune hésitation pour la suite…Mais tu le sais bien au fond de toi et je sais que c’est ce que tu désires toi aussi. Tu voudrais revenir en arrière ? Que cette petite queue puisse trouver sa taille et sa virilité. Qu’elle me prenne à nouveau sans que j’y trouve le plaisir que j’ai maintenant atteint ?
- Non mon amour.
- Alors profites bien de cet instant mon chéri. Fais en un souvenir agréable car la prochaine fois sera lointaine, je n’en ai même aucune idée et le temps aura encore plus accompli ses effets et cette fois certainement sans qu’ils soient réversibles.

A ces mots si doux et pourtant si dénués de doute, de e façon incontrôlable sans que soit pour autant une érection digne de ce nom, mon sexe se mit à gonfler et mes doigts se firent plus rapides et plus experts entre les lèvres de Lise et autour de son clitoris. Elle gémissait en pensant certainement à d’autres et j’avais à l’esprit à la fois des sexes énormes et turgescents qui s’introduisaient en elle, et la vision d’un sexe encore plus réduit que celui qui commençait à s’emplir entre mes mains de la sève si longtemps interdite.
La jouissance de Lise arc bouta son corps nu et elle ne retint pas ses cris, tandis qu’enfin je sentis s’écouler sans aucun jet ma propre semence sur mon gland. Mon bonheur était exceptionnel et pourtant mon éjaculation ne m’avait procuré qu’une sensation très fade, rapide et qui pour la première fois ne me procurait pas cette impression de petit mort qui s’en suivait toujours jusqu’alors. J’avais joui sans presque de plaisir physique et sans bander.
Une sensation dont je comprenais maintenant avec une évidence incontournable j’allais pouvoir me passer. Dont Lise m’avait conduit à me passer et qu’elle allait continuer à faire disparaître Mon amour pour elle n’avait jamais atteint un tel sommet
Elle tendit sa main vers mon sexe et mon ventre maintenant humides de ma semence et l’étala sur ses doigts puis les porta à mes lèvres.
- C’est bien mon amour. Mon amour de mari chaste et impuissant qui ne me baisera plus jamais..
- Plus jamais ?
- Va savoir… Tu es heureux. ?
- Je t’aime.

Lise Bali 11 MM.jpg
Lise Bali 19 MM.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
mari locked
Membre
Membre
Messages : 61
Enregistré le : lun. 4 juin 2012 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : birdlock
LOCALISATION : paris
Contact :

Re: Enfin encagé..

Message par mari locked » mer. 26 sept. 2012 18:27

une petite illustration de ce qui précède pour vous
amicalement
amoureux MM .jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
jeepy
Administrateur
Administrateur
Messages : 3701
Enregistré le : jeu. 3 mai 2012 23:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Tarentule RedChili
LOCALISATION : champagne

Re: Enfin encagé..

Message par jeepy » ven. 28 sept. 2012 20:20

Un récit toujours aussi riche, détaillé, fort, excellemment écrit ... On se sent vraiment à ta place ; c'est bien sûr terriblement excitant, mais ça commence à aller très loin et ça me fait aussi froid dans le dos (surtout que l'on voit le résultat en photo) ...
Bien sûr qu'on attend la suite impatiemment, c'est une expérience extrême, presqu'un thriller ! ...
Merci encore une fois de nous le faire partager.

griffon888

Re: Enfin encagé..

Message par griffon888 » sam. 29 sept. 2012 03:31

Superbe récit! Tu as atteint ce que beaucoup d'entre nous fantasmons et craignons...Tout cela a beaucoup de valeur car vous vous aimez, sinon cela n'aurait
aucun sens!...
Merci a vous deux et à votre complicité, bientôt vous allez être trois car il faudra compter sur Laurent pour donner du vrai plaisir à Lise...Tu es maintenant le témoin asexué des orgasmes de ta maitresse.

Avatar du membre
mister.cocu
Membre
Membre
Messages : 105
Enregistré le : mar. 19 avr. 2011 16:10
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : cb6000 ou snake
LOCALISATION : 93

Re: Enfin encagé..

Message par mister.cocu » lun. 8 oct. 2012 21:58

Cette attente a rallonge est pathétique...
Mari locked ne donne pas d'espoir a ceux qui viennent voir comme moi tous les jours sur le site comme tu nous le promet a chaqu'une de tes nouvelles parution.

C'est une véritable torture...

soumis31
Membre
Membre
Messages : 9
Enregistré le : sam. 28 juil. 2012 00:11
Je suis : un Homme
Je suis : Curieux
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : CB3000
LOCALISATION : Limoges

Re: Enfin encagé..

Message par soumis31 » mar. 9 oct. 2012 06:06

Nous sommes nombreux a venir tous les jours mais laisse lui le temps il a le droit d'avoir une vie aussi...

Avatar du membre
mari locked
Membre
Membre
Messages : 61
Enregistré le : lun. 4 juin 2012 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : birdlock
LOCALISATION : paris
Contact :

Re: Enfin encagé..

Message par mari locked » mar. 9 oct. 2012 11:21

bonjour
d'abord merci de vos messages
je vais continuer à vous raconter tout cela cette semaine
amicalement

Avatar du membre
mister.cocu
Membre
Membre
Messages : 105
Enregistré le : mar. 19 avr. 2011 16:10
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : cb6000 ou snake
LOCALISATION : 93

Re: Enfin encagé..

Message par mister.cocu » mar. 23 oct. 2012 20:31

Ce ne sera toujours pas pour cette semaine dommage...

Cordialement.
Mister.Cocu.

donatien

Re: Enfin encagé..

Message par donatien » mar. 23 oct. 2012 20:59

mister.cocu a écrit :Ce ne sera toujours pas pour cette semaine dommage...

Cordialement.
Mister.Cocu.
Etonnant! qu'en pensez vous ?

griffon888

Re: Enfin encagé..

Message par griffon888 » mer. 24 oct. 2012 00:31

Patience!...Patience!...Chacun a ses propres (ou moins propres) occupations... :P :P :P

Répondre